Depuis plus d'un an et demi, environ 250 migrants subsistent dans des conditions indignes rue Jean-Jaurès, dans un local désaffecté ironiquement qualifié de « squat 5 étoiles ». Pendant plusieurs mois, Mediacités a suivi le quotidien de ces hommes et écouté leurs espoirs et désillusions . . .

Envie de lire la suite ?

Profitez de 24h d'accès gratuit pour lire cet article et tous les autres !

C'est parti !