A la Région, Xavier Bertrand fait des économies sur le dos des agents picards

Le président du conseil régional des Hauts-de-France a reçu une bonne note de la Cour des comptes pour sa gestion de la fusion entre Nord-Pas de Calais et Picardie. Pour obtenir ce résultat, il n’a pas hésité à sacrifier les fonctionnaires picards. Lesquels commencent à trouver la plaisanterie un peu longue.

CR_HdF
Le siège du Conseil régionial des Hauts de France en février 2017. Capture d’écran Cityscape

Le 25 février dernier, une centaine de fonctionnaires picards ont envahi la salle du conseil de l’ex-Région Picardie où se réunissait un comité technique autour de la maire d’Amiens, Brigitte Fouré, vice-présidente de la région Hauts-de-France chargée de la fusion. Pascal Brunon, de la CFDT-Amiens raconte : « C’était du jamais vu à la Région. Ici, les gens ne sont pas des furieux. Alors pour qu’ils se bougent, il fallait vraiment qu’il y ait de colère... » Motif de ce ras-le-bol ? L’inégalité criante entre le salaire des fonctionnaires picards et celui des nordistes, en particulier pour les bas salaires, moins attractifs en Picardie.                 

Cette injustice, le Président de la Région Xavier Bertrand n’est pas pressé de la corriger – bien qu’il soit picard lui-même ! Contrairement aux autres fusions de Régions, il a refusé d . . .

Notre survie dépend de vous

Un journalisme local indépendant, sans publicité, avec chaque semaine des enquêtes introuvables ailleurs : voilà ce que vous propose Mediacités. Aujourd’hui, plus de 5 300 abonnés soutiennent notre travail. Mais ce n’est pas suffisant : nous recherchons 2 000 abonnés d’ici la fin 2022 pour continuer à enquêter. En vous abonnant aujourd’hui, dès 3 euros par mois, vous pouvez faire la différence.
Je m’abonne

  • Accès aux 4 éditions de Mediacités (Lille, Lyon, Nantes et Toulouse)
  • 100 % indépendant, avec 0 % de publicité
  • Résiliation facile à tout moment

Publié le

Modifié le

Temps de lecture : 4 minutes

Par Blandine Flipo