Depuis le 17 décembre 2019, Rémi Meurin est officiellement candidat à la mairie de Tourcoing. Investi par le Rassemblement National, il présente une liste élargie, qui compte également des membres du Parti chrétien démocrate, fondé par Christine Boutin, de la Droite populaire de Thierry Mariani et des Républicains. Sans surprise, il se place en opposition totale au ministre candidat Gérald Darmanin et fait de la sécurité et des commerces en centre‐ville les enjeux majeurs de sa campagne.

Le candidat de 25 ans, inconnu des Tourquennois il y a encore quelques mois, est un nouveau venu en politique. Après des études à Amiens, il a obtenu à Lille un master en droit et en sciences politiques, tout en s’engageant à plusieurs reprises auprès des chrétiens d’Orient . « Je suis parti au Liban au lendemain des attentats du Bataclan pour rencontrer des populations réfugiées », raconte‐t‐il. Le candidat a également travaillé comme collaborateur du groupe Front National au conseil régional de 2016 à l’été 2017 et a récemment enseigné le français à Bucarest (Roumanie).                            

L’image lissée du candidat a déjà été écornée, fin 2018, dans un reportage filmé du média Al Jazeera, qui avait infiltré le bar lillois La Citadelle. L’établissement est connu pour être fréquenté par de nombreux membres de Génération Identitaire, un mouvement radical d’extrême‐droite ouvertement anti‐immigration. Sur quelques images d’Al Jazeera, on pouvait distinguer Rémi Meurin déguster une bière au comptoir de La Citadelle.

« Je n’ai pas de passé », avait réagi le candidat auprès de La Voix du Nord. Aujourd’hui, il précise qu’il considère ces images comme un « détail » et qu’il s’était rendu dans ce bar « seulement par ouverture d’esprit ». Il ajoute : « Je ne suis pas d’extrême‐droite. Je fais partie d’une nouvelle génération. Ne me parlez pas du passé du FN, je n’étais même pas né. »

Cette autobiographie édulcore un passé embarrassant. Selon notre enquête, Rémi Meurin a été membre actif de Génération Identitaire Picardie, participant à leurs rassemblements et opérations de tractage. En plein accord avec leur idéologie radicale…

Rémi Meurin 4
Le candidat RN à l’élection municipale de Tourcoing, Rémi Meurin (au centre, baskets blanches), photographié à Amiens, un tract identitaire à la main, distribué en novembre 2015 à l’université Jules Verne. Capture d’écran La Horde

Sur cette première photo retrouvée sur le site antifasciste La Horde, Rémi Meurin pose au centre (baskets blanches), un tract identitaire à la main. La scène se passe en novembre 2015 à Amiens, où le candidat a étudié les sciences politiques avant de partir à Lille. « Je n’ai fait qu’un bref passage à Amiens », expédie‐t‐il, visiblement gêné par cette période de sa vie.

Meurin_Drapeau Génération identitaire
Capture d’écran Facebook dylan.dlt.10 (cliquez pour zoomer sur la photo)

Rémi Meurin apparaît également tout sourire sur cette deuxième photo (quatrième en partant de la droite), publiée le 25 mars 2016 sur le compte Facebook d’un certain Dylan, lui aussi militant identitaire. Sur ce cliché, le groupe tient le drapeau du symbole de Génération Identitaire.

Et ce n’est pas tout. Rémi Meurin ne s’est pas contenté de poser sur des photos. Nous avons retrouvé son ancien pseudo sur les réseaux sociaux, Mr Choove, dont les comptes Twitter et Facebook ont depuis été supprimés (NB : pour comprendre comment nous avons relié Rémi Meurin à ce pseudonyme, voir l’encadré « Méthodologie » en fin d’article). Un nettoyage bienvenu lorsqu’on brigue la mairie de la deuxième ville du Nord. Sur Twitter, Mr Choove se définissait alors comme « étudiant en sciences politiques, catho de souche et militant identitaire ». En 2013, il tweetait notamment sur « les méthodes efficcace [sic] de l’Aube Dorée pour nettoyer Athènes de la criminalité ».

Tweet Grèce Mr Choove

Pour rappel, L’Aube Dorée est un parti grec néo‐nazi. Exemple des « méthodes » louées par Mr Choove : le passage à tabac d’immigrants en pleine rue pour « nettoyer les quartiers d’Athènes », comme évoqué dans l’émission C dans l’Air, dont Mr Choove partage le lien.

Via ce compte Twitter, nous avons également pu remonter jusqu’à un blog : « Le blog de Mr Choove » et une chaîne Youtube, « bx lefrancais ». Sur cette chaîne, Mr Choove a publié des vidéos de la Manif pour Tous, des clips et trois vidéos tournées lors de la manifestation des identitaires européens, qui s’est déroulée à Vienne le 6 juin 2015. On retrouve des images de Rémi Meurin, chemise bleue et lunettes noires, à cette manifestation dans une vidéo de la web TV autrichienne WienTV.org.

Reportage de WienTV
Reportage de Wien.tv sur la manifestation identitaire à Vienne le 6 juin 2015

Devant ces éléments compromettants, comment réagit le principal intéressé ? « Je n’ai aucun lien avec Génération Identitaire », affirme‐t‐il. Rémi Meurin assure ensuite n’avoir jamais visité Vienne de sa vie et refuse de s’exprimer sur les comptes de Mr Choove. Lorsque nous avons évoqué les photos et les vidéos où il est reconnaissable, il a maintenu ses positions : « Vous devez confondre ». Le candidat s’est ensuite emporté, nous considérant « pénibles », sans répondre plus avant à nos questions.

« Ce n’est pas un crime d’avoir été membre de Génération Identitaire. Mais s’il l’a caché à la commission, cela poserait un problème »

De son côté, Sébastien Chenu, député RN du Nord et porte‐parole du Rassemblement National, assure « croire en la bonne foi » de Rémi Meurin. Membre du bureau exécutif de la commission d’investiture nationale du RN, Sébastien Chenu dit avoir demandé au candidat, comme la procédure l’exige, s’il avait déjà fait partie d’un groupe identitaire. « Il a affirmé devant la commission qu’il n’avait aucun lien avec Génération Identitaire. C’est grotesque ! », tonne le député.

Le candidat aurait‐il menti par omission à ses collègues ? Sollicité, Bruno Bilde, député RN du Pas‐de‐Calais et conseiller spécial de Marine Le Pen, affirme ne pas être au courant de la situation : « Ce n’est pas un crime d’avoir été membre de Génération Identitaire, mais s’il l’a caché à la commission, cela poserait un problème ». Jean‐François Bloc, candidat FN aux municipales de Tourcoing en 2014, va plus loin : « Si ces accusations sont avérées, il faudrait qu’il se retire. De nombreux jeunes militants RN ne cachent pas leur adhésion aux idées de la prédominance de la civilisation européenne. La direction le tolère à mots couverts. » Marine Le Pen n’en a décidément pas fini avec la dédiabolisation.

Méthodologie

Cette enquête a été principalement menée grâce à ce qu’on appelle l’OSINT (open source intelligence), une méthode de recherche centrée sur les sources disponibles librement sur internet.

Comment nous avons retrouvé des photos de Rémi Meurin au sein de Génération Identitaire Picardie

Via une recherche Google Images, nous avons pu authentifier la première photo, sur laquelle Rémi Meurin tend un tract, via le logiciel Forensically. Pour vérifier que ce tract était authentique et qu’il ne s’agissait pas d’un montage, nous avons exploré le compte Twitter de Génération Identitaire Picardie @GI_Picardie, qui nous a confirmé que ce tract provenait bien des identitaires de Picardie.

Nous avons découvert la seconde photo en fouillant parmi les « fans » de la page Facebook « Réveil Picard », la nouvelle page Facebook de Génération Identitaire Picardie. C’est ainsi que nous avons reconnu un certain Dylan de la première photo, et c’est sur son compte que nous avons trouvé la deuxième photo de Rémi Meurin avec un drapeau de Génération Identitaire.

Montage_preuve_GI
Cliqez pour zoomer sur le montage

Comment nous avons relié Mr Choove à Rémi Meurin

En explorant le compte Twitter des identitaires picards, nous avons découvert qu’une dizaine d’entre eux ont manifesté devant la mairie d’Amiens le 19 septembre 2015, une période où Rémi Meurin faisait justement partie du mouvement. Le compte Twitter partage deux articles traitant de cet évènement. Dans le premier, l’auteur citait un certain Rémi. Le deuxième papier comprenait un tweet d’un certain « Rem Choove » (Mr_choove) : « En première ligne ce matin avec @GI_Picardie pour refuser qu’Amiens devienne ville d’accueil pour clandestins ». Nous avons alors soupçonné ce fameux « Rem Choove » d’être un pseudo de Rémi Meurin. Le compte Twitter de Mr_choove a depuis été supprimé, mais nous en avons retrouvé des extraits sauvegardés sur le site Wayback Machine. Ce site archive les pages internet à la demande des internautes ; le compte Twitter de Mr_Choove y a été enregistré à trois reprises, en 2013, 2014 puis en 2016 avec différents noms associés.

Compte Twitter de Mr Choove en 2013 (Nom de compte : Libéral_de19)

Compte Twitter Mr Choove 2013

Compte Twitter de Mr Choove en 2014 (Nom de compte : Rémi Choove)

Compte Twitter Mr Choove en 2014

 

Compte Twitter Mr Choove en 2016 (Nom du compte : Rem Choove)

Compte Twitter Mr Choove :Rem Choove 2016


Grâce à ces extraits, nous pouvons voir que l’âge du détenteur du compte – 20 ans en 2016 – correspond. Rémi Meurin a aujourd’hui 25 ans d’après le compte Twitter de sa liste électorale « Unis pour Tourcoing ». Mr_choove dit également être étudiant en sciences politiques et être lié à la Picardie, comme Rémi Meurin. Enfin, le 22 novembre 2015, Mr_Choove assure dans un tweet être au Liban pour deux mois.

Tweet Mr Choove

Or Rémi Meurin a bien été au Liban pendant deux mois exactement à cette période, engagé auprès des Chrétiens d’Orient. Une information validée par l’article du Courrier Picard du 26 janvier 2016 et confirmé par le candidat lui même lors de l’un de nos entretiens.

Extrait Courrier Picard

L’âge, les études, la Picardie, le voyage au Liban et les photos de profil forment donc un faisceau d’indices forts, permettant de relier le compte de Mr_Choove et donc le blog et la chaîne Youtube à Rémi Meurin, et ainsi à son passé de militant identitaire actif.

Comment nous avons retrouvé la trace de Rémi Meurin à Vienne

Rémi Meurin n’apparaît jamais sur les vidéos de la manifestation identitaire à Vienne postées sur sa chaîne Youtube. Rien de plus logique, s’il a filmé ces images. En revanche, nous le retrouvons sur une vidéo de la web‐tv autrichienne WienTV.org datée du 6 juin 2015. Celle‐ci montre des militants identitaires dans la même station de métro que la vidéo de Mr_Choove. A 0:40 secondes, un homme portant une chemise bleue, des lunettes de soleil noires et filmant avec son téléphone apparaît.

Reportage de WienTV

Un véritable sosie de Rémi Meurin qui scande les slogans du groupe : « Europa, Jugend, Reconquista », « Europe, Jeunesse, Reconquête », un des mantras de Génération Identitaire. Les personnes qui l’entourent (une femme avec des lunettes sur la tête et un homme au t‑shirt gris) se trouvent également dans la vidéo de « bx le français » évoquée ci‐dessus, associée au compte Mr_Choove et donc à Rémi Meurin.


Mise à jour du 11/03 à 07h34

Suite à notre article, la tête de liste RN aux municipales de Tourcoing, Rémi Meurin, nous a adressé un droit de réponse. Attachés à la parole contradictoire, nous avons décidé de le publier, bien qu’il ne respecte pas les formes requises pour être considéré comme un droit de réponse en bonne et due forme puisqu’il n’a pas été envoyé en recommandé avec accusé de réception. En voici le texte.

« J’estime que les propos tenus à mon encontre par votre journaliste Madame Agathe Beaujon et Monsieur Valentin Hamon‐Beujin portent atteinte à mon honneur et comportent de nombreuses contre‐vérités basées sur un “faisceau d’indice” et des rapprochements, une méthodologie et des concordances de dates qui, pour le coup, ne concordent pas. J’étais étudiant et avec des amis au moment des faits. Je n’ai pas utilisé ces pseudos sur les réseaux sociaux et n’ai rien a me reprocher n’ayant jamais eu d’autre engagement politique que celui connu au RN. Je ne pense pas qu’être membre de Génération Identitaire soit reconnu comme un crime, ni la fréquentation de ceux qui en sont membres. J’ai par ailleurs d’autres engagements qui pourraient retenir votre attention comme la défense des Chrétiens d’Orient, mais de cela vous vous moquez. Je ne compte pas devoir rendre de comptes aux tenants d’une presse à charge qui ferait mieux, en particulier en période électorale, de se soucier des engagements passés de certains candidats (cf Nathalie Loiseau dont le nom figurait sur des listes de candidats à l’occasion d’élections universitaires). Les habitants de Tourcoing que je souhaite défendre aujourd’hui ne seront pas dupes de ce coup médiatique à quelques jours du scrutin. De ce fait nous annonçons aussi porter plainte à l’encontre des diffamants. »

Ce droit de réponse appelle les observations suivantes :
– aucun argument concret n’est apporté pour contredire nos informations. Nous les maintenons intégralement.
– contrairement à ce que dit M. Meurin, son engagement « à plusieurs reprises auprès des Chrétiens d’Orient » est évoqué dans l’article et a eu toute notre attention.
– Nous contestons fermement être « une presse à charge ». Nos journalistes ont échangé avec Rémi Meurin avant la publication de l’article, il était parfaitement au courant des informations que nous avons recueillies et nous lui avons donné la possibilité de s’en expliquer.

La rédaction de Mediacités

Si vous souhaitez nous adresser des documents en passant par une plateforme sécurisée et anonymisée, rendez‐vous sur pals.mediacites.fr

Point final.

18 COMMENTAIRES

  1. Et ce ne serait pas un violeur en plus lol .….. ce journalisme ne me convient absolument pas et chaque politique comme chaque individu a le droit à des erreurs de jeunesse et aussi d évoluer. Je n ai aucune sympathie pour le RN ni pour les extrêmes mais je suis maintenant persuadé que Mediacités est un journal orienté et partisan. C’est regrettable

    • Une personne jeune a le droit à des erreurs oui. Être à génération identitaire n’est pas une erreur de jeunesse au vu de l’organisation. Il traine avec des gens louche et les derniers événements ont sont assez proche. Qui plus est il ment ouvertement. Il est important que les citoyens sachent que voter pour lui c’est voter pour un neonazi. Il est mauvais de banaliser ce genre d’acte et ce genre de personne

      • Jarod moi je ne sais pas si il a menti ou pas … Ce que je sais c est que de traiter quelqu un de nazi ne permet pas de dialoguer et que vous n avez peut être pas raison.

    • Tout le monde a le droit a des erreurs de jeunesse de la veille,comme tout le monde a le droit d honteusement mentir et de nier l’évidence, de même que tout le monde a droit d’être un facho fini,ainsi que tout le monde a droit de les défendre,tout le monde a aussi et surtout le droit de la fermer quand c’est mieux…tout ça il faut l’assumer,c’est un devoir.

  2. Re‐bonjour Daniel, En lisant Mediacités au long cours, vous constaterez que nous n’en voulons pas particulièrement à telle ou telle liste ou personnalité. Dans le cas présent, il y a des règles posées par le Rassemblement national qui n’ont pas été respectées. Il est dans notre mission de rétablir des faits, un itinéraire, des opinions nauséabondes… dont il serait bon de constater qu’elles ne sont plus d’actualité chez ce candidat. Bien à vous Jacques Trentesaux, directeur de la rédaction de Mediacités

    • Alors heureusement que vous êtes là car que ferions nous sans vous pour éclairer notre choix et élire le bon ou le meilleur politique ? Finalement vous participez à votre manière à unir les gens, à apaiser les colères, à empêcher les haines et à rendre la société française plus apaisée afin que nous puissions tous mieux vivre ensemble Alors un grand merci.… Ironiquement mais sincèrement

  3. Sauf à considérer les électeurs tourquennois du RN comme des fachos finis (ce qui loin d’être le cas), je trouve qu’il n’est pas inintéressant pour eux d’en savoir un peu plus sur le pédigrée d’un candidat un tantinet énigmatique.
    Quant à savoir si la révélation de vérités qui fâchent participe ou non au vivre‐ensemble, voilà un autre débat, vieux comme le monde… qui ne trouvera pas de réponses ici.

  4. Je vais être sévère mais ce n’est pas anormal car j’avais espéré que Médiacités serait différent des autres médias. Je suis déçu car finalement Médiacités a les mêmes travers que les autres et il ne m’apparaît pas juste car il cultive ses partis pris quoiqu’en disent ses dirigeants.
    Le défaut principal que je déplore est celui de ne pas être constructif et de chercher à diviser les lecteurs en attisant les tensions et même plus.
    J’ai été abonné mais échaudé par le système “complotiste” des investigations” avec des informations pas toujours avérées ou dénonciatrices j’ai renoncé.
    D’ailleurs je ne comprends pas pour quelle raison j ai droit alors que je ne suis plus abonné à cet article complet qui dénonce l’appartenance d un candidat à un mouvement identitaire alors que je n ai pas accès à la totalité des autres articles.
    Serait ce un calcul politique ou une intention volontaire ?
    Je sais que ce que j écris ne va pas plaire et que certains lecteurs vont simplifier et me traiter de “facho” ou pire.…. Je réponds d avance que lorsque sans aucun argument vous traitez quelqu’un de raciste ou de facho vous ne permettez pas un dialogue qui permettrait de remettre votre interlocuteur dans le bon chemin.
    Mais le bon chemin n’est pas forcément le votre, ni le mien .
    Qui a la vérité finalement ?
    A mon humble avis un média responsable devrait contribuer à la paix entre des gens qui pensent différemment et permettre d instaurer un climat de confiance entre ses lecteurs avec des débats apaisés même si ce n est pas économiquement viable.
    Je sais je suis un grand naïf qui rêve encore mais bon ce n est pas à mon age que je vais changer
    Cordialement

    • Bonsoir Daniel, Si vous pouvez lire cet article complètement, c’est parce qu’il a été rédigé par deux étudiants en journalisme prometteurs, sous notre supervision, en raison d’un partenariat avec l’Ecole Supérieure de Journalisme de Lille. Nous avons convenu que, de façon normale, nous ne ferions pas d’argent (d’abonnement) sur les enquêtes publiées par les étudiants. Bien cordialement, Jacques Trentesaux (Mediacités)

      • “ne pas faire d’argent” ca me va droit au coeur… car comment peut on imaginer qu on pourrait se faire de l argent sur le dos d étudiants prometteurs car formés sous le moule de la délation… Ben elle est belle la France de demain !!! PS je comprendrais que vous décidiez de ne pas publier mon commentaire déplacé mais sincèrement exprimé car c’est mon ressenti .…

      • et puis … après réflexion si c est tout ce que vous avez retenu de mon commentaire … j’en suis bien déçu. Je ne suis pas votre ennemi et je n ai aucun intérêt particulier à vous contredire… je vous dis simplement mon ressenti et j’ose croire que c est important pour Médiacités de ne pas se contenter des “béni oui oui” d’aujourd hui ou des opposants violents

Réagir à l'article

Merci d'entrer votre commentaire !
Merci d'entrer votre nom ici