Elu depuis 37 ans, parlementaire depuis 28 ans, maire de Lambersart pendant 30 ans, ministre sous Chirac puis Sarkozy, Marc‐Philippe Daubresse tente un « retour aux sources », selon ses propres termes, en se présentant comme tête de liste Les Républicains pour les municipales à Lille, dont il fut longtemps député. Mais une enquête du Parquet national financier pourrait compromettre ce nouveau défi.

Selon nos informations, la Haute Autorité pour la Transparence de la Vie Publique (HATVP) s’est penchée, début 2019, sur les indemnités représentatives de frais de mandat (IRFM) du député Daubresse entre 2015 et 2017. Cet examen s’est effectué dans le prolongement du contrôle de l’évolution du patrimoine réalisé à la fin du mandat de tout parlementaire. Or la HATVP a mis au jour près de 100 000 euros de dépenses litigieuses « susceptibles de caractériser l’infraction de détournement de fonds publics ». D’où son signalement au Parquet national financier (PNF), au printemps 2019, qui a depuis ouvert une enquête. Sollicit …

🤚STOP Cet article est réservé à nos abonnés.
 Cependant…
😀 Nous vous offrons un accès de 24h pour découvrir nos articles les plus récents
Nous vous enverrons nos dernières enquêtes et des offres d’abonnement.
Ou bien apprenez‐en plus sur Mediacités…
Si vous êtes déjà abonné, connectez‐vous.

Mediacités c’est :

  • Un site 100% indépendant (seuls nos lecteurs nous font vivre)
  • Chaque semaine de nouvelles enquêtes (et plus de 1 300 déjà publiées)
  • Des newsletters sur les municipales (Lille, Lyon, Nantes, Toulouse)
  • La participation aux enquêtes (idées de sujets, documents confidentiels, événements)
  • Le moyen de faire vivre une information libre et sans publicité
La curiosité est un beau défaut,
vous aussi, adoptez Mediacités !