"Si l'idée de faire plonger le Louvre-Lens en deuxième division devait se confirmer, je serais plus qu'inquiet, je serais révolté. » Quelle est cette infamie qu'évoque l'ancien président du Conseil régional, Daniel Percheron, qui fut à l’origine du musée ? La perspective d'une transformation radicale de la Galerie du temps du Louvre-Lens ! Elle figure dans le « projet scientifique et culturel » adopté par l'établissement en avril 2019 : on y lit que cette présentation de 5 000 ans d'histoire de l'art à travers deux cents œuvres ouverte gratuitement à la flânerie du public depuis 2012, sera « entièrement revisitée ».                 

Elle comprendra encore des oeuvres du Louvre national mais elle « se dilatera » pour donner à voir des objets venant d'Afrique, d'Océanie, d'Asie et des Amériques. En outre, son champ chronologique s'élargira de la Préhistoire aux XXe et XXIe siècles (et non plus seulement du IVe siècle avant J-C au milieu du XIXe). Suivent quelques indications sur le renouvellement de l'approche esthétique : des couleurs sombres viendront remplacer « l'épure grise » et les blancs de l'installation d'aujourd'hui...

Le 11 octobre dernier, le conseil d'administration du musée lensois est entré dans le vif de la refonte, en déterminant un budget prévisionnel de 4,6 millions d'euros (dont un million d'euros pour la réfection du sol) ! Confirmation . . .

Plus que jamais, votre ville a besoin d'un média indépendant.

Abonnez-vous dès 5€ par mois

ou lisez nos derniers articles librement pendant 24h