Etrange semaine pour la famille Iquioussen. Vendredi 23 octobre, Hassan, le père, star de la prédication 2.0 (42 000 followers Facebook, des vidéos vues plus de 200 000 fois sur youtube) officiait à la mosquée de Villeneuve d'Ascq, où il rendait hommage à la mémoire de Samuel Paty, enseignant décapité par un islamiste.

La veille, jeudi 22 octobre, son fils Soufiane a été entendu par les enquêteurs de la brigade de recherche de la gendarmerie de Valenciennes. Selon nos informations, cette audition est liée à une enquête sur des malversations présumées en lien avec une entreprise d'insertion, les garages solidaires du Hainaut. L'enquête porte sur des reventes frauduleuses de matériels ainsi que sur de possibles détournements de fonds, dont des subventions publiques. Elle a déjà valu une garde à vue à Soufiane Iquioussen, au printemps 2018. Depuis lors, elle semblait au point mort. La structure elle-même a été mise en liquidation il y a trois ans, en octobre 2017.
Une enquête en sommeil brutalement réveillée
Pour beaucoup d'observateurs locaux, cette soudaine relance d'une affaire en sommeil pourrait bien être en lien avec les perquisitions, fermetures de mosquées et menaces d'interdiction de diverses structures islamistes ayant suivi de très près l'assassinat de Samuel Paty, à Conflans-Sainte-Honorine. Dans une interview récente à Libération, le ministre de l’Intérieur, Gérald Darmanin, n’a pas caché sa volonté de « faire passer un message à la fois à nos concitoyens et aux islamistes politiques ».

La famille Iquioussen n'est impliqu . . .

Lisez cet article et découvrez les bienfaits d’un média indépendant dans votre ville.

1€ le premier mois

  • Lisez chaque semaine nos nouvelles enquêtes
  • Participez à nos investigations
  • Sans engagement