«J'ai 30 ans de carrière, jamais je n'aurais pu m'imaginer craquer un jour. » Céline* passe en ce moment ses journées chez elle. Non pas à cause du confinement, mais parce qu'elle est en arrêt maladie. En temps normal, sa place aurait été à l'école, où elle est enseignante. Un métier qu'elle « aime profondément » et qu'elle a « toujours eu le sentiment de maîtriser ». Elle n'a jamais rencontré de gros problèmes non plus avec ses collègues. Mais avec ses supérieurs, depuis quelques temps, les rapports se sont compliqués. Notamment avec l'inspectrice de la circonscription de Lille-Lambersart, à laquelle elle est rattachée.

Un jour, elle a eu le malheur « de contester l'une de ses décisions », explique Céline - sans qu'on puisse en dévoiler davantage, sauf à permettre de l’identifier. Et puis tout se serait envenimé. « J'ai reçu quelques semaines plus tard une lettre d'avertissement pour insubordination alors que j'ai fait ce qu'elle m'a demandé. Simplement, je lui ai tenu tête un instant et elle n'a pas apprécié. S'en sont suivies des inspections injustifiées et des remarques dévalorisantes sur mon travail. C'en était trop, et j'ai sombré dans la dépression. »

Outre Céline, le comportement de l'inspectrice a été dénoncé à Mediacités par plus d'une dizaine de fonctionnaires de l'Éducation nationale placés sous sa responsabilité dans la circonscription Lille-Lambersart, laquelle regroupe quatre communes : Lambersart, Wambrechies, Marquette-lez-Lille et André-lez-Lille. Sollicitée, l'inspectrice n'a jamais répondu à nos demandes. On ne peut que le regretter. Car les directeurs d'école, les enseignants et les conseillers pédagogiques avec qui nous avons pu échanger sont unanimes : « l'atmosphère est devenue invivable et malsaine dans cette circonscription ». Un climat qui rappelle étrangement celui d'une autre affaire de harcèlement de professeurs par leur inspectrice, que Mediacités a documentée cette fois au niveau de l'académie de Lyon.

https://www.mediacites.fr/enquete/lyon/2020/09/15/harcelement-le-silence-du-rectorat-de-lyon-face-aux-ravages-dune-inspectrice/
« Vous savez que je peux vous envoyer dans l'Avesnois profond ?»
« Dès qu'elle vous a . . .

Lisez cet article et découvrez les bienfaits d’un média indépendant dans votre ville.

1€ le premier mois

  • Lisez chaque semaine nos nouvelles enquêtes
  • Participez à nos investigations
  • Sans engagement