Cantonales à Roubaix : Ali Rahni, le candidat qui sème la zizanie entre les verts et LFI

Lors des négociations sur des candidatures communes aux départementales, les insoumis et EELV se sont déchirés à propos d’Ali Rahni, militant aussi porté sur le vert écologiste que sur le vert islamique. Une fissure locale, qui risque de s’élargir au national.

Ali Rahni
Ali Rahni, 49 ans, travailleur social, militant associatif et candidat vert aux départementales à Roubaix, ici aux côtés du maire de la ville, Guillaume Delbar. Photo : capture d’écran France Inter.

La droite locale en rêvait, la gauche l’a fait : elle se présentera désunie au premier tour des départementales dans le canton de Roubaix-1, le 20 juin prochain. Anecdotique ? Peut-être pas, pour deux raisons. D’une part, Roubaix-1 fait partie de ces cantons où les jeux ne sont pas faits d’avance : la droite classique, le Rassemblement national et la gauche s'y partagent à peu près équitablement l’électorat.

Découvrez Mediacités gratuitement pendant 48h

Les journalistes de Mediacités vous proposent chaque semaine des enquêtes introuvables ailleurs. En vous inscrivant aujourd’hui, vous pourrez :

  • Accéder aux 4 éditions de Mediacités gratuitement (Lille, Lyon, Nantes et Toulouse) pendant 48 heures
  • Découvrir un média 100% indépendant et sans aucune publicité

En renseignant votre adresse e-mail, vous acceptez nos conditions générales d’utilisation.
Mediacités s’engage à ne pas céder votre adresse e-mail à des tiers.


Publié le

Modifié le

Temps de lecture : 10 minutes

Par Erwan Seznec