Hauts-de-France : l’heure de vérité pour 500 000 passoires thermiques

Le gigantesque chantier régional de rénovation énergétique doit impérativement passer à la vitesse supérieure pour respecter les objectifs pour le climat de l'accord de Paris. Mais les freins restent nombreux et les travaux ne sont pas toujours efficaces.

Renovation thermique batiments
Opération d’isolation thermique d”un bâtiment. Photo d’illustration : Castelli/Andia.fr

L’hiver, il y faisait trop froid. L’été, si chaud. Construite en 1974 à Ennetières-en-Weppes, à l’ouest de Lille, la maison de plain-pied de Michèle était devenue le palais des courants d’air. Les convecteurs électriques n’arrivaient plus à réchauffer les pièces. L’humidité était partout. À 77 ans, la propriétaire était souvent malade. Alors son fils l’a convaincue de lancer des travaux. Le chantier a eu lieu du 25 mai au 10 juin. La vieille laine de verre des combles a été remplacée, une nouvelle VMC (ventilation mécanique contrôlée) installée. A l’extérieur, les briques ont été doublées d’un isolant d’une quinzaine de centimètres d’épaisseur et d’un crépi blanc.

Notre survie dépend de vous

Un journalisme local indépendant, sans publicité, avec chaque semaine des enquêtes introuvables ailleurs : voilà ce que vous propose Mediacités. Aujourd’hui, plus de 5 300 abonnés soutiennent notre travail. Mais ce n’est pas suffisant : nous recherchons 2 000 abonnés d’ici la fin 2022 pour continuer à enquêter. En vous abonnant aujourd’hui, dès 7 euros par mois, vous pouvez faire la différence.
Je m’abonne

  • Accès aux 4 éditions de Mediacités (Lille, Lyon, Nantes et Toulouse)
  • 100 % indépendant, avec 0 % de publicité
  • Résiliation facile à tout moment

Publié le

Modifié le

Temps de lecture : 7 minutes

Par Sylvain Marcelli