«J’ai eu de la chance », reconnaît Alexis. Cet homme transgenre, auteur en recherche d’emploi, a été orienté vers les « bons » médecins dès qu’il a entrepris un parcours de transition, en 2018. À 32 ans, il a pu bénéficier de l’expertise du dispositif transidentité du CHU de Lille, mis en place en 2016 par le pédopsychiatre François Medjkane, l’endocrinologue Clara Leroy et le chirurgien François Marcelli. Depuis cinq ans, une équipe pluridisciplinaire accompagne ainsi les personnes transgenres dans leur parcours médical - impliquant la prise d’hormones ou des opérations comme la mammectomie ou la phalloplastie… - avec une compétence et une efficacité reconnues.

En août, profitez de 15 jours pour lire cet article et tous les autres !