C’est un coup de tonnerre dans l’univers feutré des dynasties nordistes, traditionnellement fidèles au dogme du « pour vivre heureux, vivons cachés ». Une fois n’est pas coutume, l’une des plus riches et discrètes d’entre elles, la famille Roquette, propriétaire du groupe agroalimentaire du même nom basé à Lestrem, entre Béthune et Armentières, a lavé son linge sale non pas en famille, mais devant le tribunal de Lille, le 18 novembre dernier. Pourquoi une pareille entorse au sacrosaint culte du secret ? Pour une obscure histoire de bataille de pouvoirs sur fond de corruption entre deux clans familiaux (lire encadré). Le tribunal tranchera le 27 janvier prochain.

En août, profitez de 15 jours pour lire cet article et tous les autres !


Pierre-Yves Bocquet
Après avoir étudié les sciences à Lille 1 et le Journalisme Scientifique à l'ESJ Lille, j'ai passé 10 ans dans la presse technique et économique (à l'Usine Nouvelle notamment). Aujourd'hui indépendant, je travaille pour plusieurs titres, dont Mediacités et Science & Vie. Je m'intéresse toujours en priorité aux sujets économiques, techniques et scientifiques, pour décrypter l'impact des technologies et de l'industrie sur la société et la vie quotidienne.