Lille-Lesquin : les communes vent debout contre l’extension de l’aéroport

À quelques jours de la fin de l’enquête publique sur la « modernisation » de l'aéroport de Lille, les communes se prononcent tour à tour contre l’élargissement des pistes et l’augmentation du nombre de vols. En coulisses, les représentants de l’aéroport, comme les associations de riverains, accentuent la pression.

2022-02-tableau-lille-lesquin
Un vent de fronde contre l’extension de l’aéroport souffle dans les communes de la métropole lilloise. Montage : P. Leibovici / Photos d’origine : Enia Architectes / IGN

Le vent tourne. Depuis la fin janvier, les élus des communes situées autour de l’aéroport Lille-Lesquin parlent presque d’une seule voix pour contester le projet de « modernisation » porté par la société Aéroport de Lille. Aux côtés de la mise aux normes des équipements aéroportuaires, le concessionnaire prévoit d’agrandir la piste principale et de doubler la surface de son aérogare. En ligne de mire : une hausse modeste du nombre de vols d’ici 2039 (+17 %) pour un nombre de passagers qui pourrait, lui, atteindre 3,9 millions d’ici vingt ans, soit une hausse de 78 % par rapport à 2019.

Ces hypothèses, peu de riverains et d’associations semblent y croire, comme le racontait récemment Mediacités. Les voilà maintenant rejoints par les élus locaux. Car, dans le cadre de l’enquête publique qui prendra fin mardi 1er mars, les collectivités « intéressées par le projet au regard des incidences environnementales notables […] sur leurs territoires » doivent également rendre un avis sur la transformation de l’aéroport. Et le temps presse : elles doivent se prononcer avant le 16 mars — soit 15 jours après la clôture de l’enquête —, comme le stipule le Code de l’environnement.

Notre survie dépend de vous

Un journalisme local indépendant, sans publicité, avec chaque semaine des enquêtes introuvables ailleurs : voilà ce que vous propose Mediacités. Aujourd’hui, plus de 5 300 abonnés soutiennent notre travail. Mais ce n’est pas suffisant : nous recherchons 2 000 abonnés d’ici la fin 2022 pour continuer à enquêter. En vous abonnant aujourd’hui, dès 3 euros par mois, vous pouvez faire la différence.
Je m’abonne

  • Accès aux 4 éditions de Mediacités (Lille, Lyon, Nantes et Toulouse)
  • 100 % indépendant, avec 0 % de publicité
  • Résiliation facile à tout moment

Publié le

Modifié le

Temps de lecture : 6 minutes

Par Pierre Leibovici