Pollution de l’air : la métropole de Lille, de pionnière à retardataire des zones à faibles émissions

Sujet de discussions mouvementées entre élus de la métropole lilloise, la création d'une zone de circulation interdite aux véhicules polluants est repoussée à début 2025. En cause, les tensions sociales autour du projet et les difficultés rencontrées dans l’accompagnement des habitants précaires vers un changement de leurs pratiques de mobilité.

2022-05-zfe-metropole-europeenne-lille
Verra-t-on bientôt moins de véhicules polluants dans la métropole lilloise ? Les élus de la métropole européenne de Lille, réunis fin avril, ont tranché : oui, mais pas avant début 2025. Photo : Pierre Leibovici / Mediacités.

Attention : objet sensible ! « Quand on m'a parlé des ZFE j’ai un peu paniqué, ce n’est pas bon pour mon cœur », plaisante Germaine, 79 ans. Que cache donc le sigle qui effraie cette habitante de Sequedin ? Les ZFE, ce sont des zones à faibles émissions (on parle aussi de ZFE-m pour « zones à faibles émissions mobilité »). À savoir des secteurs délimités géographiquement, au sein desquels les véhicules les plus polluants (porteurs des vignettes Crit’Air 4 et 5 et non classés) ne pourront plus circuler, que leurs propriétaires y soient - ou non - résidents.

Contrairement au dispositif actuel interdisant la circulation des voitures particulières, véhicules utilitaires et poids lourds lors des pics de pollution, les ZFE seront permanentes. Dans la métropole lilloise, qui a déjà connu en ce premier trimestre 2022 huit jours d'alerte à la pollution (soit autant que pendant toute l'année 2021), la mesure semble pleinement se justifier.

Découvrez Mediacités gratuitement pendant 48h

Les journalistes de Mediacités vous proposent chaque semaine des enquêtes introuvables ailleurs. En vous inscrivant aujourd’hui, vous pourrez :

  • Accéder aux 4 éditions de Mediacités gratuitement (Lille, Lyon, Nantes et Toulouse) pendant 48 heures
  • Découvrir un média 100% indépendant et sans aucune publicité

En renseignant votre adresse e-mail, vous acceptez nos conditions générales d’utilisation.
Mediacités s’engage à ne pas céder votre adresse e-mail à des tiers.


Publié le

Modifié le

Temps de lecture : 5 minutes

Par Valentine Leroy