Ces jours-ci, Sébastien Chenu écume tellement les marchés et les foires de sa circonscription que le maire PS d’Aulnoy-lez-Valenciennes, Laurent Depagne, l’a surnommé « Louis la brocante ». Mais le très médiatique candidat du Rassemblement national (RN) a-t-il vraiment besoin de faire campagne ? Dans la 19e circonscription du Nord, où il a été élu député RN en 2017, Marine Le Pen a fait 63 % des voix au second tour de l’élection présidentielle et il se représente en position d’archifavori.

Dans cet ancien bassin sidérurgique « rouge », le RN affiche désormais des scores insolents aux élections nationales, et ce même si les mairies du secteur sont restées à gauche, PS ou communistes. Il y a cinq ans, le parti avait offert à Chenu cette circonscription sur un plateau d’argent : une des meilleures au niveau national.

L’info indépendante a une valeur

Les journalistes de Mediacités proposent chaque jour des enquêtes et analyses locales exclusives. Sans pub, seuls les abonnements financent notre travail. Aidez nous à renforcer notre indépendance.

Profitez de 24h d'accès gratuit pour lire cet article et tous les autres !

  • Lisez chaque semaine nos nouvelles enquêtes
  • Participez à nos investigations
  • Sans engagement. 60€/an ou 7€/mois