Pesticides, métabolites : faut‐il s’inquiéter de la pollution de l’eau potable dans la métropole de Lille ?

Interdit en 2020, le chlorothalonil est le polluant émergent le plus présent dans l’eau potable en France via ses résidus, révélait l’année dernière une enquête des autorités sanitaires. Mediacités a récupéré les analyses lancées depuis dans les 95 communes de la MEL afin de mesurer l’étendue de la menace dans nos villes liée à la présence de ces « métabolites de pesticides ».

Carte_une_pollution_Mel_R471811
Sur les 64 villes de la Métropole européenne de LIlle ayant fait l’objet d’un dépistage de la présence de résidus du chlorothalonil, la quasi-totalité font état d’au moins un prélèvement qui dépasse le seuil réglementaire de qualité à 0,1 microgramme par litre.

Au printemps 2023, c’est l’alerte dans les médias et la communauté scientifique. L’agence nationale de sécurité sanitaire de l’alimentation, de l’environnement et du travail (Anses), publie les conclusions d’une vaste étude visant à mesurer l’existence de polluants dans l’eau potable jusqu’alors peu ou pas recherchés lors des contrôles. Plus de 200 composés chimiques sont ainsi caractérisés. L’Anses pointe notamment la présence d’un dérivé de pesticide, le chlorothalonil‐R471811, retrouvé dans plus de la moitié des prélèvements en France.

Nous vous offrons l’accès à cet article

Profitez de deux jours pour lire cet article et parcourir tous nos autres contenus :

En renseignant votre adresse e‑mail, vous acceptez nos conditions générales d’utilisation.
Mediacités s’engage à ne pas céder votre adresse e‑mail à des tiers. En cas d’échec, écrivez à contact@mediacites.fr
  • J’accède aux 4 éditions de Mediacités (Lille, Lyon, Nantes et Toulouse)
  • Je découvre un média 100 % indépendant, avec 0 % de publicité

Notre survie dépendra de vous

Un journal local, sans pub, qui enquête chaque semaine sur les pouvoirs locaux en toute indépendance. Voilà ce que propose Mediacités. Voilà ce que vous pouvez sauver en prenant ce [contre] pouvoir. Abonnez‐vous aujourd’hui, et faites la différence. 

Notre survie dépend de vous

Un journal local, sans pub, qui enquête chaque semaine sur les pouvoirs locaux en toute indépendance. Voilà ce que propose Mediacités. Voilà ce que vous pouvez sauver en prenant ce [contre] pouvoir. Abonnez‐vous aujourd’hui, et faites la différence.
Je m’abonne

  • J’accède aux 4 éditions de Mediacités (Lille, Lyon, Nantes et Toulouse)
  • Je soutiens un média 100 % indépendant, avec 0 % de publicité
  • J’empêche les pouvoirs locaux de gouverner en rond
  • Je peux résilier mon abonnement à tout moment et facilement

Publié le

Temps de lecture : 8 minutes

Favorite

Par Anne-Sophie Yribarren