La plupart des habitants du Grand Lyon l’ignorent : en tant que président de la Métropole, David Kimelfeld dispose à Paris d’un appartement. 270 mètres carrés – bureau, salle de réunion, cuisine, chambre à coucher, salle de bains – au premier étage du numéro 2 de la rue Villesexel, dans le 7e arrondissement, l’un des plus cossus de la capitale. Son coût pour la collectivité : 203 000 euros de loyer annuel auquel s’ajoutent les salaires de deux agents métropolitains chargés du lieu et un budget de fonctionnement de 26 000 euros pour 2018.                                     

Mais à quoi peut bien servir cette « antenne parisienne » ? Le Progrès se posait . . .

L’info indépendante a une valeur

Les journalistes de Mediacités proposent chaque jour des enquêtes et analyses locales exclusives. Sans pub, seuls les abonnements financent notre travail. Aidez nous à renforcer notre indépendance.

Profitez de 24h d'accès gratuit pour lire cet article et tous les autres !

  • Lisez chaque semaine nos nouvelles enquêtes
  • Participez à nos investigations
  • Sans engagement. 60€/an ou 7€/mois