La sanction est tombée le 22 février. La commission de discipline de la Fédération internationale de football (Fifa) a décidé d’interdire de recrutement Chelsea jusqu’à fin janvier 2020. Le club londonien était accusé d’avoir procédé à des transferts internationaux illégaux de joueurs mineurs. Il était mis en cause pour quatorze transferts, dont celui de de l’attaquant burkinabé Bertrand Traoré, qui évolue désormais à l'Olympique lyonnais. Officiellement, Chelsea a enregistré son transfert en 2014, après ses 18 ans. Mais une enquête du Guardian a démontré qu'il avait en réalité été recruté dès 2011, bien avant sa majorité... Chelsea a décidé de faire appel. 

Les règles qui encadrent le transfert de joueurs mineurs sont souvent bafouées et les sanctions sont rares : en 2017, selon Mediapart, la Fifa a enregistré 3 300 demandes d’enregistrement concernant des moins de 18 ans, soit le double de 2011. La moitié concerne des transferts internationaux. Les documents Football Leaks, obtenus par le journal allemand Der Spiegel et transmis à Mediacités par le Consortium European Investigative Collaborations (EIC) et Mediapart, documentent d'autres approches de joueurs mineurs par le club anglais de Chelsea.

Karlo Žiger, le gardien fantôme de Chelsea

Le magazine croate Nacional, membre de l'EIC, a ainsi révélé le vendredi 12 avril le cas du gardien de but Karlo Žiger. Le journaliste Blaz Zgaga a découvert que Karlo Žiger a été recruté illégalement par Chelsea. Le club a enrôlé secrètement le joueur à l'âge de 12 ans, au mépris des règles des transferts internationaux, et n'a enregistré celui-ci qu'à l'âge de 16 ans. 

contrat eic
Le pré-accord secret conclu en 2014 entre Chelsea, Karlo Žiger et son père. © EIC

Le parcours du joueur est troublant : le dernier match officiel de Karlo Žiger au NK Zagreb date de septembre 2013 et il réapparaît seulement à l'âge de 16 ans, en 2017, en tant que joueur de Chelsea. Qu'a-t-il fait dans l'intervalle ? Karlo Žiger a en réalité été embauché dès février 2014 via un accord secret accordant près de 1 million d’euros au joueur et à sa famille. Un document interne au club de Chelsea prouve que si l'arrivée du joueur a été cachée aux médias et aux autorités du foot, il s'est bien entraîné au moins 250 fois avec le club entre novembre 2014 et novembre 2016. Il a même participé à des matchs amicaux. Cette découverte de l'EIC pourrait aggraver le cas de Chelsea, déjà dans la tourmente. Contacté, le club a répondu qu’il « ne comment[ait] pas les spéculations concernant des contrats confidentiels ou les sujets liés aux joueurs ». 

https://twitter.com/ChelseaChadder/status/994823182854119424

Nos recherches dans les documents Football Leaks ont montré que Chelsea a tenté d'enrôler par ailleurs deux jeunes joueurs lyonnais.

Kamal Bafounta, un essai à onze ans !

Au cours de l'été 2013, le joueur de l'Olympique lyonnais Kamal Bafounta effectue un stage à Chelsea alors qu'il n'a que... onze ans ! Le club londonien a repéré ce jeune espoir, né en 2002 à Vénissieux, lors d'un tournoi dédié aux moins de 12 ans à Orvault, en Loire-Atlantique. Dans la foulée de son passage à Chelsea, Kamal Bafounta fait aussi, fin août, un essai à Manchester City. Avec 28 joueurs, Manchester City est l'un des clubs européens qui a enregistré le plus de transferts de footballeurs mineurs entre 2013 et 2017, selon un document interne de l’UEFA de mars 2018 révélé par Mediapart. C'est moins que l'Atlético Madrid (52), champion incontesté en la matière, mais plus que Manchester United (27), Arsenal et la Juventus de Turin (19).

Le règlement de la Fifa est formel : le transfert international d’un joueur n’est autorisé que si le joueur est âgé d’au moins 18 ans. Il existe trois exceptions : « Si le joueur vit à tout au plus à 50 kilomètres d’une frontière nationale et si le club auprès duquel le joueur souhaite être enregistré (...) se trouve à une distance de 50 kilomètres maximum de la frontière », « si le transfert a lieu à l’intérieur de l’Union européenne ou au sein de l’Espace économique européen pour les joueurs âgés de 16 à 18 ans » et « si les parents du joueur s’installent dans le pays du club pour des raisons étrangères au football ».

Un document issu des Football Leaks laisse entendre que le projet de déménagement de la famille outre-Manche est conditionné à la signature du joueur dans un club anglais. Romain Poirot, recruteur du club de Manchester City, assure dans un courriel adressé le 26 août à plusieurs dirigeants du club : « Si le joueur signe, le père viendra avec l'enfant et le frère (...). Le reste de la famille restera en France ». Alors est-ce pour rester dans les clous du règlement de la FIFA que le jeune Kamal Bafounta ne signera pas en Angleterre ? Les clubs de Chelsea et Manchester City n'ont pas répondu à nos questions sur ce point. Kamal Bafounta va finalement quitter Lyon pour poursuivre sa formation à Nantes. Le 6 juillet 2018, âgé de 16 ans, le jeune milieu de terrain s'engage en Allemagne, au Borussia Dortmund, où il signe son premier contrat professionnel. Il est parfois présenté comme le successeur de le star française Paul Pogba.

https://twitter.com/JulienMaynard/status/1015242953395142661

Le cas rocambolesque de Willem Geubbels

En avril 2017, Chelsea tente de faire signer Willem Geubbels, autre grand espoir lyonnais, alors âgé de 15 ans. Né à Villeurbanne, Geubbels est arrivé à l'OL à l'âge de 9 ans. L'épisode est rocambolesque. Chelsea envisage de proposer à l'attaquant un essai de 6 semaines, puis de lui faire signer un contrat de 4 ans : une année sous la forme de bourse d'études et trois années de contrat professionnel. Une rencontre est prévue le 6 avril entre le père et les dirigeants de Chelsea. Mais la veille, James Bonington, conseiller juridique du club, tire la sonnette d'alarme auprès des dirigeants : le club n'a pas averti l'Olympique lyonnais au préalable. Or, le club ne devrait pas rencontrer l'entourage du joueur avant d'avoir obtenu la permission de son club actuel.

Le règlement de la Fifa stipule : « Un club désirant signer un contrat avec un joueur professionnel est tenu d’en informer le club actuel du joueur par écrit avant d’entamer toute négociation avec le joueur ». Si le joueur a signé un contrat d'aspirant footballeur, Chelsea s'expose à des sanctions. Il faut donc consulter le contrat signé par Willem Geubbels avec l'OL. « Ils apporteront le document avec eux demain car ils ne voulaient pas l'envoyer par courriel, indique Jim Fraser, directeur adjoint de l'académie des jeunes joueurs de Chelsea. Ils ont tout organisé, ils sont prêts à voler demain et je leur ai confirmé qu'ils pouvaient venir suite notre conversation ». David Barnard, directeur des opérations de football, s'inquiète : « Et que se passe-t-il si le contrat est par exemple un contrat d'aspirant footballeur, comme lorsque nous avons été pris avec Kakuta ? » En 2009, Chelsea a été interdit de recrutement par la Fifa jusqu'en janvier 2011 pour avoir volé en 2007 le jeune joueur français Gaël Kakuta (16 ans) au RC Lens, où il était encore en formation. 

Willem Geubbels est bien sous contrat aspirant à l'OL, jusqu'en juin 2019. Coïncidence : ce même 5 avril 2017, Liverpool est sanctionné dans une affaire similaire. Le club est condamné à une amende et à une interdiction de deux ans de faire signer des joueurs de l’académie d’autres clubs pour avoir approché un joueur de Stoke City, âgé de 12 ans, sans l'accord du club de Stoke. Cette nouvelle va freiner les ardeurs des dirigeants de Chelsea et les inciter à annuler à la hâte la rencontre avec l'entourage du joueur, prévue le lendemain. « Mon conseil serait que nous ne concluions aucun accord sans la permission de l'autre club », suggère d'abord David Barnard. La question est tranchée par Michael Emenalo, le directeur technique de Chelsea : « Je pense que, compte tenu de la discussion, nous n'avons d'autre choix que de suspendre la rencontre proposée ».

Chelsea va donc contacter le 11 avril 2017 l'Olympique lyonnais pour lui indiquer son intention de faire signer un contrat au jeune espoir. Une offre d'achat de 3 500 000 livres sterling (un peu plus de 4 millions d'euros) est transmise à l'OL le 8 août, quelques jours avant les 16 ans de Willem Geubbels. Sans succès. En mars 2018, Geubbels refuse la proposition de contrat professionnel soumise par l'Olympique lyonnais. Le départ précoce de ce joueur considéré comme un grand espoir va provoquer l'ire de l'OL : « L'Olympique Lyonnais est extrêmement déçu de la décision de Willem », indique le club dans un communiqué.

https://twitter.com/BilelGhazi/status/969294875391922177

Finalement le 19 juin 2018, c'est l'AS Monaco qui recrute le jeune joueur lyonnais pour 20 millions d'euros. Un montant hallucinant pour un joueur de 16 ans n'ayant disputé que quatre matchs avec le groupe professionnel de l'OL.

https://twitter.com/ActuFoot_/status/1009123405508108294

Après une première saison en 2016, quinze journaux européens regroupés au sein du réseau de médias European Investigative Collaborations (EIC), dont Mediapart en France, ont révélé en novembre 2018 la deuxième saison des Football Leaks, la plus grande fuite de l’histoire du journalisme. Plus de 70 millions de documents obtenus par Der Spiegel, soit 3,4 téraoctets de données, ont été analysés pendant huit mois par près de 80 journalistes, infographistes et informaticiens. Corruption, fraude, dopage, transferts, agents, évasion fiscale, exploitation des mineurs, achats de matchs, influence politique : les Football Leaks documentent de manière inédite la face noire du football.

Comme pour la première saison des Football Leaks, Mediapart et l’EIC ont choisi de partager les documents avec Mediacités. Nous avons aussi recueilli des documents et des témoignages inédits qui ne figurent pas dans les Football Leaks.

Le lanceur d’alerte Rui Pinto, principale source des Football Leaks, a été arrêté mi-janvier en Hongrie. Un tribunal de Budapest a ordonné, le 5 mars, son extradition vers le Portugal, son pays, qui le soupçonne de vol de données et de « tentative d’extorsion ». Il a fait appel de cette décision. 

Deux mois avant son arrestation, Rui Pinto avait commencé à collaborer avec le parquet national financier (PNF), à qui il a remis 12 millions de fichiers informatiques issus des Football Leaks.

Le PNF a lancé le 19 février une procédure de coopération judiciaire européenne pour partager ces documents, lors d’une réunion d’Eurojust qui a rassemblé neuf pays. 

Le PNF a réussi à récupérer l'intégralité des documents Football Leaks, en version cryptée, auprès de la justice hongroise, juste avant l'extradition de Rui Pinto.

L'Olympique Lyonnais, Chelsea et Manchester City n'ont pas répondu à nos questions sur Kamal Bafounta et Willem Geubbels.