Aéroports d’Auvergne-Rhône-Alpes : Vinci s’enrichit sur le dos du contribuable

Exploitant des aéroports de Lyon, Clermont-Ferrand, Grenoble et Chambéry, Vinci Airports a siphonné la bagatelle de 44 millions de dividendes en trois ans, comme l'a découvert Mediacités. Et ce alors que ces infrastructures restent biberonnées à l'argent public.

Aeroport-StExupery-Sipa
Depuis 2016, Vinci, via sa filiale Aéroports de Lyon, exploite la plateforme de Saint-Exupéry. Photo : Sipa.

Il y a de quoi faire sursauter les contribuables isérois. Pour maintenir l'activité de l'aéroport de Grenoble, le département verse 1,8 million d'euros par an à son exploitant Vinci Airports. Or, en 2016 et 2017, cette filiale du géant français (BTP, autoroutes, etc.) a empoché 2,4 millions d'euros de dividendes… en vidant la trésorerie de l'aéroport ! Au 31 décembre 2017, celle-ci affichait un solde de 203,55 euros [voir l’extrait du rapport des commissaires aux comptes sur les comptes annuels 2017 ci-dessous]. Depuis, la société n'a pas déposé ses comptes, alors qu'elle est dans l'obligation de le faire. Ils seraient en cours de certification, se défend-elle.

> Extrait du rapport des commissaires aux comptes sur les comptes annuels 2017 de l'aéroport de Grenoble. On y apprend que les dividendes 2017 s'élèvent à 1,4 million d'euros et ceux de 2016 à 1,07 million :

 

Mediacités s’est plongé dans les documents financiers des structures auvergnates et rhônalpines de Vinci Airports. Et nous sommes allés de surprise en surprise… De Grenoble à Clermont-Ferrand, en passant par Chambéry et Lyon, l’exploitant procède de la même manière pour les quatre aéroports de la région
Cartes d’identité
LYON. Propriété de l’État, l'aéroport de Lyon est exploité par la société Aéroports de Lyon (ADL). L'Etat a vendu ses parts d'ADL en 2016 à un consortium, dont Vinci Airports est actionnaire majoritaire. Ce consortium détient  60% des parts d’ADL, aux côtés de la CCI de Lyon (25%), de la Région (5%), du Grand Lyon (5%) et du département du Rhône (5%). Aéroports de Lyon exploite l'infrastructure jusqu'en 2047, ainsi que l'aérodrome de Lyon-Bron.

Trafic passager en 2018 : 11 millions de passagers (+7,4% par rapport à 2017)

Bénéfices 2018 : 16,7 millions d'euros

Dividendes 2018 : 28,7 millions d'euros, dont 7 millions pour la CCI et 4,2 millions d'euros pour les collectivités locales.

Effectifs moyens : 109 en 2017 ; 103 en 2018

CLERMONT-FERRAND. L'aéroport de Clermont-Ferrand appartient à un syndicat mixte composé du conseil régional d’Auvergne-Rhône-Alpes, de la Métropole de Clermont et du conseil départemental du Puy-de-Dôme. En 2008, il a attribué l’exploitation de l'aéroport . . .

Découvrez Mediacités gratuitement pendant 48h

Les journalistes de Mediacités vous proposent chaque semaine des enquêtes introuvables ailleurs. En vous inscrivant aujourd’hui, vous pourrez :

  • Accéder aux 4 éditions de Mediacités gratuitement (Lille, Lyon, Nantes et Toulouse) pendant 48 heures
  • Découvrir un média 100% indépendant et sans aucune publicité

En renseignant votre adresse e-mail, vous acceptez nos conditions générales d’utilisation.
Mediacités s’engage à ne pas céder votre adresse e-mail à des tiers.


Publié le

Modifié le

Temps de lecture : 11 minutes

Par Isabelle Jarjaille