Sur le papier, le projet paraît on ne peut plus classique. À Couzon-au-Mont-d’Or, bourgade cossue de l’Ouest lyonnais de 2500 habitants, deux petits immeubles pousseront prochainement sur un terrain qui comprend l’ancien potager du château de la Guerrière. Soit une douzaine de nouveaux appartements pour cette future « villa Rochon », du nom de la rue qui traverse le village d’est en ouest. Sauf qu’à y regarder de plus près, l’opération pose question : elle bénéficie à un conseiller municipal de la majorité, David Thommegay, par ailleurs agent immobilier dans la commune. Son agence commercialise les lots du projet pour une valeur totale de 3,5 millions d’euros.

Après une vingtaine d’années chez Sanofi Pasteur, l’élu « délégué aux travaux » s’est reconverti dans le secteur de l’immobilier. Celui qui se définit, sur son profil LinkedIn comme « administrateur de biens » s’associe (à 50%) à CD Immobilier à l’ouverture de cette agence, en 2013 (un an avant son entrée au conseil municipal). Implantée dans le bourg de Couzon, face à la salle des fêtes, l’agence de David Thommegay réalise des affaires dans la commune.

Comme l’a découvert Mediacités, dans la seule rue Rochon, elle a

L’info indépendante a une valeur

Les journalistes de Mediacités proposent chaque jour des enquêtes et analyses locales exclusives. Sans pub, seuls les abonnements financent notre travail. Aidez nous à renforcer notre indépendance.

Profitez de 24h d'accès gratuit pour lire cet article et tous les autres !

  • Lisez chaque semaine nos nouvelles enquêtes
  • Participez à nos investigations
  • Sans engagement. 60€/an ou 7€/mois