Trois maires d’arrondissement. Trois poids lourds des années Collomb. Trois anciens piliers d’un système en train de s’effondrer. Ce lundi 22 juin, Grégory Doucet, candidat EELV à l’hôtel de ville de Lyon, met en scène, devant la presse, le soutien que lui apportent Bernard Bochard, premier édile du 9e, Thierry Philip, à la tête du 3e jusqu’en 2018, et Christian Coulon, patron historique du 8e. Ce dernier est excusé car « souffrant ». Les deux autres justifient leur présence au QG de campagne des écologistes au nom de la cohérence.

« Mon ralliement est d’une grande banalité », s’excuse Thierry Philip : il présidait le comité de soutien de la socialiste Sandrine Runel, qui a fusionné avec EELV. « Ma position est atypique », admet Bernard Bochard : il candidate

Plus que jamais, votre ville a besoin d'un média indépendant.

Abonnez-vous dès 5€ par mois