Dans les prisons d’Auvergne-Rhône-Alpes, l’administration dégaine les LBD

Alors que, depuis le mouvement des gilets jaunes, les lanceurs de balles de défense sont vivement critiqués pour les blessures qu'ils peuvent causer, l’administration pénitentiaire vient de décider de les déployer dans les prisons de la région, d'après les informations de Mediacités. Un choix dénoncé en interne par une partie des surveillants.

Pierre Botton intervient a la prison de Corbas
Un surveillant de la prison de Lyon-Corbas, mars 2015. Photo SIPA / Fabrice Elsner

Depuis 2012, les armes et munitions dormaient dans les armureries des prisons de France... Cette année-là, une nouvelle doctrine nationale a autorisé les établissements pénitentiaires à s’équiper de lanceurs de balles de défenses (LBD). Le matériel est alors acheté et stocké mais n’est jamais déployé. Jusqu’à aujourd’hui. Selon les informations de Mediacités, le

Notre survie dépend de vous

Un journalisme local indépendant, sans publicité, avec chaque semaine des enquêtes introuvables ailleurs : voilà ce que vous propose Mediacités. Aujourd’hui, plus de 5 300 abonnés soutiennent notre travail. Mais ce n’est pas suffisant : nous recherchons 2 000 abonnés d’ici la fin 2022 pour continuer à enquêter. En vous abonnant aujourd’hui, dès 3 euros par mois, vous pouvez faire la différence.
Je m’abonne

  • Accès aux 4 éditions de Mediacités (Lille, Lyon, Nantes et Toulouse)
  • 100 % indépendant, avec 0 % de publicité
  • Résiliation facile à tout moment

Publié le

Modifié le

Temps de lecture : 5 minutes

Par Margot Hemmerich