Dans les prisons d’Auvergne-Rhône-Alpes, l’administration dégaine les LBD

Alors que, depuis le mouvement des gilets jaunes, les lanceurs de balles de défense sont vivement critiqués pour les blessures qu'ils peuvent causer, l’administration pénitentiaire vient de décider de les déployer dans les prisons de la région, d'après les informations de Mediacités. Un choix dénoncé en interne par une partie des surveillants.

Pierre Botton intervient a la prison de Corbas
Un surveillant de la prison de Lyon-Corbas, mars 2015. Photo SIPA / Fabrice Elsner

Depuis 2012, les armes et munitions dormaient dans les armureries des prisons de France... Cette année-là, une nouvelle doctrine nationale a autorisé les établissements pénitentiaires à s’équiper de lanceurs de balles de défenses (LBD). Le matériel est alors acheté et stocké mais n’est jamais déployé. Jusqu’à aujourd’hui. Selon les informations de Mediacités, le

Découvrez Mediacités gratuitement pendant 48h

A l’occasion de la journée de la presse indépendante, profitez de ce week-end portes ouvertes pour lire cet article et tous les autres :

  • Accédez aux 4 éditions de Mediacités gratuitement (Lille, Lyon, Nantes et Toulouse) pendant 48 heures
  • Découvrez un média 100% indépendant et sans aucune publicité

En renseignant votre adresse e-mail, vous acceptez nos conditions générales d’utilisation.
Mediacités s’engage à ne pas céder votre adresse e-mail à des tiers.


Publié le

Modifié le

Temps de lecture : 5 minutes

Par Margot Hemmerich