Elections régionales : ce lobby américain qui emploie Najat Vallaud-Belkacem

Côté face, une ONG fondée par le chanteur Bono pour lutter contre l’extrême pauvreté. Côté pile, une succursale du Parti démocrate américain et un outil d’influence financé par Google ou le géant de l'agroalimentaire Cargill. Mediacités s’est penché sur The One Campaign, dirigée, en France, par l’ancienne ministre socialiste, candidate à la tête de la région Auvergne-Rhône-Alpes.

Najat Vallaud-Belkacem
L’ancienne ministre socialiste Najat Vallaud-Belkacem brigue la présidence de la région Auvergne-Rhône-Alpes. Photo : Sipa.

A première vue, difficile d’imaginer plus consensuel. Fondée aux Etats-Unis en 2004 par Bono, le leader du groupe U2, l’organisation non gouvernementale The One Campaign se donne pour but de faire disparaître d’ici à 2030 l’extrême pauvreté et les maladies évitables comme le paludisme ou la diphtérie, particulièrement en Afrique sub-saharienne. Depuis fin mars 2020, son visage, en France, est celui de Najat Vallaud-Belkacem.

L’ONG a recruté comme

Notre survie dépend de vous

Un journalisme local indépendant, sans publicité, avec chaque semaine des enquêtes introuvables ailleurs : voilà ce que vous propose Mediacités. Aujourd’hui, plus de 5 300 abonnés soutiennent notre travail. Mais ce n’est pas suffisant : nous recherchons 2 000 abonnés d’ici la fin 2022 pour continuer à enquêter. En vous abonnant aujourd’hui, dès 7 euros par mois, vous pouvez faire la différence.
Je m’abonne

  • Accès aux 4 éditions de Mediacités (Lille, Lyon, Nantes et Toulouse)
  • 100 % indépendant, avec 0 % de publicité
  • Résiliation facile à tout moment

Publié le

Modifié le
Temps de lecture : 8 minutes

Par Erwan Seznec