Comme tant d’autres avant elle, un peu avant les fêtes de Noël, Claire* a décidé de démissionner. Après quatre ans passés au même poste, elle n’avait plus « l’énergie » pour, dit-elle, « dépasser les difficultés organisationnelles et relationnelles » avec la direction de Forum réfugiés-Cosi, son employeur. « Le fonctionnement de cette association repose sur des cadres intermédiaires qui sont peu formés au management ce qui peut donner lieu potentiellement à des pratiques extrêmement violentes, confie-t-elle. Eux-mêmes subissent les pressions d’une direction qui a développé une logique de gestionnaire. On ne parle pas d’individus mais de taux de rotation, de présence de stocks indus comme s’il s’agissait de marchandises... »

Surcharge de travail, manque de reconnaissance, pression de la hiérarchie, management délétère, procédures prudhommales multiples : Mediacités s’est plongé dans le fonctionnement de Forum réfugiés. Nous avons

L’info indépendante a une valeur

Les journalistes de Mediacités proposent chaque jour des enquêtes et analyses locales exclusives. Sans pub, seuls les abonnements financent notre travail. Aidez nous à renforcer notre indépendance.

Profitez de 24h d'accès gratuit pour lire cet article et tous les autres !

  • Lisez chaque semaine nos nouvelles enquêtes
  • Participez à nos investigations
  • Sans engagement. 60€/an ou 7€/mois

Feriel Alouti
Journaliste et autrice depuis onze ans. Originaire de Paris, installée à Marseille depuis plusieurs années, j'ai travaillé pour de nombreuses rédactions comme Le Monde, Mediapart et L’Obs. Je publie aussi des récits dans Zadig ou La Revue dessinée, dans lesquels je retrace des parcours cabossés, souvent exemplaires. J'écris aussi des documentaires.