En Haute-Savoie, la manne de France Relance s’est transformée en pompe à fric d’un cabinet de conseil

Dans la vallée de l’Arve, la répartition des 54 millions d’euros du plan de relance post-Covid et la proximité d'un prestataire avec certains industriels ont fait grincer des dents nombre de chefs d'entreprise. Des alertes sont remontées jusqu’à Emmanuel Macron. Révélations.

2022-05-france-relance-haute-savoie-cabinet-conseil-02
La Haute-Savoie est le premier bénéficiaire des appels à projets de France Relance parmi les 12 départements d’Auvergne-Rhône-Alpes. Illustration : P.Leibovici/Mediacités.

«Construire la France de 2030, (…) plus verte, plus indépendante, plus compétitive, plus attractive. » En septembre 2020, Emmanuel Macron fait sa rentrée sous le signe de « la relance ». Son vaste plan de 100 milliards d’euros baptisé « France Relance » doit permettre de redonner de l’air à une économie à l’arrêt ou presque depuis la pandémie de Covid-19 qui a frappé le pays. Concrètement, il s’agit de verser des subventions d’investissement aux entreprises porteuses de projets innovants, de la rénovation de leurs bâtiments à des programmes de recherche ou à la formation de leurs salariés.

Près de deux ans plus tard, comment cette manne d’argent public s’est-elle déversée ? Mediacités s’est intéressé au cas particulier de la Haute-Savoie, premier bénéficiaire des appels à projets de France Relance parmi les 12 départements d’Auvergne-Rhône-Alpes. « Depuis 2020, 78 projets y ont été soutenus, dont une

Notre survie dépend de vous

Un journalisme local indépendant, sans publicité, avec chaque semaine des enquêtes introuvables ailleurs : voilà ce que vous propose Mediacités. Aujourd’hui, plus de 5 300 abonnés soutiennent notre travail. Mais ce n’est pas suffisant : nous recherchons 2 000 abonnés d’ici la fin 2022 pour continuer à enquêter. En vous abonnant aujourd’hui, dès 7 euros par mois, vous pouvez faire la différence.
Je m’abonne

  • Accès aux 4 éditions de Mediacités (Lille, Lyon, Nantes et Toulouse)
  • 100 % indépendant, avec 0 % de publicité
  • Résiliation facile à tout moment

Publié le

Temps de lecture : 11 minutes

Par Didier Bert