Cercueils « premium » et soins au formol : dans la métropole de Lyon, le pôle funéraire public a adopté les méthodes du privé

Présentée comme « une alternative aux opérateurs privés », l’entreprise de pompes funèbres de Lyon et de 16 autres communes du Grand Lyon reproduit les méthodes de management des géants du secteur, entre primes à la performance et objectifs sur le chiffre d’affaires. Loin du discours défendu par les élus écologistes.

2023-12-Pompes funebres Lyon
Alors que le pôle funéraire public de la métropole de Lyon aspire à être « une alternative publique aux opérateurs de pompes funèbres privés », les informations de Mediacités décrivent des méthodes de management similaires à celles des entreprises privées du secteur. Illustration : N.Barriquand/Mediacités.

Un employé du service public devrait‐il dire ça ? Ce 31 mars 2022, la réunion bimensuelle des employés du pôle funéraire public (PFP) de la métropole de Lyon se tient dans les locaux de l’avenue Berthelot, à deux pas des cimetières de la Guillotière. À l’ordre du jour : le « cercueil social », le moins cher du catalogue car vendu au prix de revient. Verni, l’article serait « trop joli pour un social », assène le directeur marketing qui participe à la réunion.

Ce cercueil est en général privilégié pour les funérailles des personnes isolées et dépourvues de ressources et pour lesquelles les municipalités règlent la note. Facturé 526 euros, il peut toutefois être acheté par n’importe quel client du PFP… avec un manque à gagner certain pour le vendeur. À en croire le compte‐rendu de la réunion du printemps 2022, la situation serait problématique pour l’équilibre financier du pôle funéraire. Conséquence, ce jour‐là, décision est prise de le remplacer par un autre « esthétiquement moins beau », afin d’éviter qu’un trop grand nombre de clients optent pour le cercueil le moins cher du catalogue.

Nous vous offrons l’accès à cet article

Profitez de deux jours pour lire cet article et parcourir tous nos autres contenus :

En renseignant votre adresse e‑mail, vous acceptez nos conditions générales d’utilisation.
Mediacités s’engage à ne pas céder votre adresse e‑mail à des tiers. En cas d’échec, écrivez à contact@mediacites.fr
  • J’accède aux 4 éditions de Mediacités (Lille, Lyon, Nantes et Toulouse)
  • Je découvre un média 100 % indépendant, avec 0 % de publicité

Notre survie dépendra de vous

Un journal local, sans pub, qui enquête chaque semaine sur les pouvoirs locaux en toute indépendance. Voilà ce que propose Mediacités. Voilà ce que vous pouvez sauver en prenant ce [contre] pouvoir. Abonnez‐vous aujourd’hui, et faites la différence. 

Notre survie dépend de vous

Un journal local, sans pub, qui enquête chaque semaine sur les pouvoirs locaux en toute indépendance. Voilà ce que propose Mediacités. Voilà ce que vous pouvez sauver en prenant ce [contre] pouvoir. Abonnez‐vous aujourd’hui, et faites la différence.
Je m’abonne

  • J’accède aux 4 éditions de Mediacités (Lille, Lyon, Nantes et Toulouse)
  • Je soutiens un média 100 % indépendant, avec 0 % de publicité
  • J’empêche les pouvoirs locaux de gouverner en rond
  • Je peux résilier mon abonnement à tout moment et facilement

Publié le

Modifié le

Temps de lecture : 9 minutes

Favorite

Par Matthieu Slisse