Quel est le point commun entre l’eau de source Treignac, bue à l’Élysée, chez quelques grands chefs ou dans les loges du stade de La Beaujoire à Nantes, et les injections destinées à gommer les rides ou agrandir les pénis ? Un même nom : Waldemar Stanislaw Kita, propriétaire et président du Football club de Nantes mais surtout homme d’affaires aux multiples et parfois surprenantes casquettes.

> Retrouvez le premier volet de notre enquête : Waldemar Kita, sa holding belge et l'argent du FC Nantes.

Il y a quatre ans, ce dernier a ainsi investi dans les Laboratoires Vivacy, spécialisés dans l'injection de gels viscoélastiques à base d’acide hyaluronique, un produit obtenu à partir de crêtes de coq ou de fermentation chimique. Cette PME d’une soixantaine de salariés a été fondée en 2007 par des hommes de confiance du Franco-Polonais. Elle dispose d’un centre de recherche et de production dernier cri à Archamps (Haute-Savoie) et de bureaux administratifs et commerciaux dans le 16e arrondissement de Paris. 

Envie de lire la suite ?

Profitez de 24h d'accès gratuit pour lire cet article et tous les autres !

C'est parti !

Thibault Dumas
Franco-américain, je suis journaliste professionnel à Nantes depuis plus de dix ans, en radio puis en presse écrite, comme pigiste désormais. Je collabore avec Mediacités, édition nantaise, depuis la préparation de son lancement, en 2017. Je n'ai pas de spécialité en tant que telle mais j'enquête plutôt (seul ou en équipe) sur les montages fiscaux (Waldemar Kita, FC Nantes, Manitou, etc), la politique sous toutes ses formes, le social (Le Confluent, Centrale Nantes, Beaux-Arts de Nantes, etc) et un peu d'écologie (déchets, éoliennes de Nozay, etc). Pour me contacter : thibault.dumas@mediacites.fr.