Gros sous, politique et jalousies : histoire secrète du déménagement du MIN

Le départ du Marché d'intérêt national de l'île de Nantes, pour faire place au futur CHU, a conduit la Métropole à débourser plus de 15 millions d'euros pour indemniser les entreprises. Le montant alloué à Jean-Luc Cadio, grossiste influent et soutien affiché de Johanna Rolland, fait jaser en interne. Plongée dans un panier de crabes.

MIN Nantes
Le nouveau marché d’intérêt national (MIN) de Nantes, en bordure du périphérique / Photo : MIN Nantes

Le départ du Marché d'intérêt national de l'île de Nantes, pour faire place au futur CHU, a conduit la Métropole à débourser plus de 15 millions d'euros pour indemniser les entreprises. Le montant alloué à Jean-Luc Cadio, grossiste influent et soutien affiché de Johanna Rolland, fait jaser en interne. Plongée dans un panier de crabes . . .

Découvrez Mediacités gratuitement pendant 48h

Profitez de deux jours pour lire cet article et parcourir tous nos autres contenus :

En renseignant votre adresse e-mail, vous acceptez nos conditions générales d’utilisation.
Mediacités s’engage à ne pas céder votre adresse e-mail à des tiers. En cas d'échec, écrivez à contact@mediacites.fr

  • Accédez aux 4 éditions de Mediacités gratuitement (Lille, Lyon, Nantes et Toulouse) pendant 48 heures
  • Découvrez un média 100% indépendant et sans aucune publicité

Notre survie dépend de vous

Un journalisme local indépendant, sans publicité, avec chaque semaine des enquêtes introuvables ailleurs : voilà ce que vous propose Mediacités. En vous abonnant aujourd’hui, vous pouvez faire la différence.
Je m’abonne

  • Accès aux 4 éditions de Mediacités (Lille, Lyon, Nantes et Toulouse)
  • 100 % indépendant, avec 0 % de publicité
  • Résiliation facile à tout moment

Publié le

Modifié le

Temps de lecture : 12 minutes

Par Guillaume Frouin (PressPepper)