Start-ups nantaises : mais si il y a des femmes ! (Il faut juste les chercher un peu)

Notre précédente plongée dans la Startup Nation nantaise a mis en lumière un univers très homogène… et surtout, très masculin. Trop, selon certaines femmes de l’écosystème, qui nous ont interpellé. Alors oui, les femmes sont bien présentes dans l’univers numérique. Mais elles sont encore rares et font parfois face à des difficultés dignes de « l’ancien monde ».

femmes startups une
Lors de la remise des prix de l’association Femmes du digital ouest / Photo : Association Femmes du Digital Ouest.

C’était LE thème du Web2Day 2019 qui se tenait à Nantes la semaine dernière : l’impact social des entreprises (du numérique, bien sûr). Sous la grande bannière #tech4good (la technologie pour faire le bien, ose-t-on traduire), la StartUp Nation s’interroge ainsi à longueur d'évènements et de fils Twitter ou Facebook sur le progrès qu’elle apporte au monde. Un questionnement qui concerne aussi bien les services et les produits inventés (à qui et à quoi ça sert ?), que le mode de fonctionnement de ces entreprises « modernes ». Et dans cet univers ultra-connecté et ultra-compétitif, où l’image que l’on donne de soi est décisive, le machisme, l’entre-soi et le snobisme sont ringardisés à longueur de keynotes. « Recruter une équipe 100 % masculine, 100 % grandes écoles, 100 % jeunes et les "manager" sans se soucier de leur épanouissement, ça fait tellement beauf de l’ancien monde que ça finira bien par disparaître », nous a expliqué, en substance, un CEO nantais, mâle blanc trentenaire 100% geek.

Notre survie dépend de vous

Un journalisme local indépendant, sans publicité, avec chaque semaine des enquêtes introuvables ailleurs : voilà ce que vous propose Mediacités. Aujourd’hui, plus de 5 300 abonnés soutiennent notre travail. Mais ce n’est pas suffisant : nous recherchons 2 000 abonnés d’ici la fin 2022 pour continuer à enquêter. En vous abonnant aujourd’hui, dès 3 euros par mois, vous pouvez faire la différence.
Je m’abonne

  • Accès aux 4 éditions de Mediacités (Lille, Lyon, Nantes et Toulouse)
  • 100 % indépendant, avec 0 % de publicité
  • Résiliation facile à tout moment

Publié le

Modifié le

Temps de lecture : 7 minutes

Par Julie Reux