«Déjà, la candidate qui arrive en Bicloo, on sait tout de suite que ce n’est pas gagné !
- Ou sinon, il y a celle qui est venue avec un casque et un gilet jaune fluo. Elle a reconnu qu’elle n’avait pas fait de vélo depuis sa première communion.
- Oui, mais elle était très motivée… Je crois qu’elle a compris l’intérêt. Pas du tout comme celle qui est clairement restée bloquée en mode “bagnole bagnole” ».

Ce qu’il ne faut pas faire de nos jours pour devenir maire, quand même… C’est (peut-être) ce qu’ont pensé les candidates à l’élection municipale nantaise au moment d’enfourcher leur vélo, à la tombée de la nuit, un glacial soir de novembre ou de décembre 2019. Johanna Rolland, Margot Medkour, Laurence Garnier, Valérie Oppelt et Julie Laernoes se sont toutes collées, chacune leur tour, à l’exercice proposé par les cyclos du jeune "Parti pour un Nantes cyclable " (Punc).

Plus que jamais, votre ville a besoin d'un média indépendant.

Abonnez-vous dès 5€ par mois

ou lisez nos derniers articles librement pendant 24h