Ce jeudi 30 janvier 2020, devant la chambre économique et financière du tribunal correctionnel de Nantes, sept personnes doivent être jugées pour « diffamation » envers le maire de Treillières Alain Royer et son adjoint à l’urbanisme Philippe Lebastard. Chose pas banale : parmi elles, figure la belle-mère – décédée . . .

Envie de lire la suite ?

Profitez de 24h d'accès gratuit pour lire cet article et tous les autres !

C'est parti !