La maire de Nantes, Johanna Rolland, s’oppose à l’implantation d’Amazon à Carquefou

« Ce n’est pas une bonne nouvelle pour l’agglomération ». Maire de Nantes et présidente de la Métropole, Johanna Rolland confie à Mediacités son opposition à l’implantation d’un entrepôt Amazon à Carquefou. Et espère pouvoir bloquer ce projet, qui a pourtant été piloté par les services de la collectivité.

Amazonok
Un entrepôt espagnol du géant américain du e-commerce, Amazon. / Photo : Creative Commons

Rarement l’installation d’un entrepôt avait suscité autant de rebondissements et de polémiques. Mais quand on parle d’un géant du web, une société qui pèse 1000 milliards de dollars, rien ne peut être paisible et discret. C’est en 2018 que la rumeur apparait. Amazon souhaiterait installer un lieu de stockage et de distribution dans l’agglomération nantaise, plus précisément à Grandchamp-des-Fontaines, au nord de Nantes. Deux plateformes logistiques de 46 000 et 75 000 mètres carrés.

Coup de théâtre plusieurs mois plus tard : Amazon dément l’information et l’acquéreur du terrain de 10 hectares, le promoteur immobilier Pitch Promotion, laisse alors planer le doute sur le futur bénéficiaire des entrepôts qui doivent ouvrir en 2021. Mais il y a trois jours, le feuilleton Amazon connaît un nouveau rebondissement. Le 30 juin, l’agence de presse économique API annonce que le n°1 du e-commerce va bien construire un entrepôt dans la métropole nantaise. Mais le site a changé : plus question de Grandchamp-des-Fontaines, c’est sur Carquefou que la compagnie dirigée par Jeff Bezos a jeté son dévolu.
La maire de Carquefou renvoie la balle à la Métropole
Interrogée par Mediacités, la maire de la commune, Véronique Dubettier-Grenier, confirme l’information et annonce avoir accepté le permis de construire. Le projet d’Amazon est de construire l'entrepôt du "dernier kilomètre", un "hub" de 9 500 mètres carrés « seulement », destiné à rationaliser la distribution terminale des colis. Conformément aux pratiques du géant am . . .

Découvrez Mediacités gratuitement pendant 48h

Profitez de deux jours pour lire cet article et parcourir tous nos autres contenus :

En renseignant votre adresse e-mail, vous acceptez nos conditions générales d’utilisation.
Mediacités s’engage à ne pas céder votre adresse e-mail à des tiers. En cas d'échec, écrivez à contact@mediacites.fr

  • Accédez aux 4 éditions de Mediacités gratuitement (Lille, Lyon, Nantes et Toulouse) pendant 48 heures
  • Découvrez un média 100% indépendant et sans aucune publicité

Notre survie dépend de vous

Un journalisme local indépendant, sans publicité, avec chaque semaine des enquêtes introuvables ailleurs : voilà ce que vous propose Mediacités. En vous abonnant aujourd’hui, vous pouvez faire la différence.
Je m’abonne

  • Accès aux 4 éditions de Mediacités (Lille, Lyon, Nantes et Toulouse)
  • 100 % indépendant, avec 0 % de publicité
  • Résiliation facile à tout moment

Publié le

Modifié le

Temps de lecture : 3 minutes

Par Antony Torzec