Cette fois-ci, les membres de la Maison des Adieux y croyaient. Johanna Rolland l’avait promis : une salle d’obsèques civiles serait construite dans la métropole pendant son deuxième mandat. Las… Le 24 janvier 2022, les élus à l’état civil Elhadi Azzi et à la relation aux usagers Aïcha Bassal ont finalement annoncé à l’association que « cet engagement de mandat n’a pas pu être validé financièrement dans la planification pluriannuelle d’investissements du mandat 2020-2026. » Question de budget. Selon les estimations de l'association, construire une telle salle coûterait entre 1 et 1,5 million d'euros. Trop, selon la mairie. « C'est une question budgétaire, explique ainsi Elhadi Azzi. Si on met 1 ou 2 millions d'euros alors que l'utilisation n'est pas là...»

Mobilisée depuis 2006, l’association La Maison des Adieux est plus que déçue.

En août, profitez de 15 jours pour lire cet article et tous les autres !


Cet article concerne la promesse :
« Création d’une “Maison des Adieux” pour des funérailles laïques et républicaines »
Voir toutes les promesses