A Nantes, big bazar chez Big City Life

Alors que le média jeune draine des dizaines de milliers de Nantais sur son site, ses réseaux sociaux et dans ses évènements, les difficultés s’accumulent en coulisses. Pour Mediacités, de nombreux salariés témoignent des pratiques douteuses de son fondateur. Quant à la Ville, son principal financeur, elle vient de lui retirer l’exploitation du lieu culturel « Le 23 » et lance un audit sur sa gestion.

2022_03_Big-City_Life_23_ancien_cinéma_Bretagne
Big City Life avait obtenu d'exploiter un lieu festif et culturel, "le 23", dans l'ancienne salle Bretagne. La Ville de Nantes vient de lui retirer et lance un audit sur sa gestion. / Photo : Thibault Dumas

Rideau sur « Le 23 ». Après six mois de clôture « temporaire », la Ville de Nantes a décidé de mettre fin définitivement et discrètement à l’expérimentation culturelle dans l’ex-salle Bretagne, l’un des 15 lieux « à réinventer » confiés par la municipalité aux habitants et aux associations. Géré par l’association Big City Life, l’espace culturel et festif qui y avait ouvert en septembre 2020 était depuis au cœur d’insolubles conflits de voisinage, les habitants dénonçant régulièrement le bruit et le désordre occasionnés lors des soirées. Le 24 février dernier, la Ville leur a fait parvenir un courrier leur annonçant « la résiliation à l’amiable de la convention d’occupation, cela dans un délai raisonnable afin de laisser à l’association la possibilité de s’organiser ». 

Les riverains de l’ancienne salle de cinéma des Hauts‐Pavés ne sont d’ailleurs pas les seuls à pointer du doigt l’action de Big City Life. Dans des témoignages rassemblés par Mediacités, une demi‐douzaine de salariés

Nous vous offrons l’accès à cet article

Profitez de deux jours pour lire cet article et parcourir tous nos autres contenus :

En renseignant votre adresse e‑mail, vous acceptez nos conditions générales d’utilisation.
Mediacités s’engage à ne pas céder votre adresse e‑mail à des tiers. En cas d’échec, écrivez à contact@mediacites.fr
  • J’accède aux 4 éditions de Mediacités (Lille, Lyon, Nantes et Toulouse)
  • Je découvre un média 100 % indépendant, avec 0 % de publicité

Notre survie dépendra de vous

Un journal local, sans pub, qui enquête chaque semaine sur les pouvoirs locaux en toute indépendance. Voilà ce que propose Mediacités. Voilà ce que vous pouvez sauver en prenant ce [contre] pouvoir. Abonnez‐vous aujourd’hui, et faites la différence. 

Notre survie dépend de vous

Un journal local, sans pub, qui enquête chaque semaine sur les pouvoirs locaux en toute indépendance. Voilà ce que propose Mediacités. Voilà ce que vous pouvez sauver en prenant ce [contre] pouvoir. Abonnez‐vous aujourd’hui, et faites la différence.
Je m’abonne

  • J’accède aux 4 éditions de Mediacités (Lille, Lyon, Nantes et Toulouse)
  • Je soutiens un média 100 % indépendant, avec 0 % de publicité
  • J’empêche les pouvoirs locaux de gouverner en rond
  • Je peux résilier mon abonnement à tout moment et facilement

Publié le

Modifié le

Temps de lecture : 15 minutes

Favorite

Par Thibault Dumas