Son visuel sobre et percutant a fait le tour des réseaux sociaux des mois durant. Avec cette simple question - « Où est Steve ? » -, le dessinateur Loïc Sécheresse, accompagné d’un collectif de nantais et nantaises, a permis de maintenir la pression autour de l’affaire qui a bouleversé la métropole après la mort par noyade dans la Loire de Steve Maia Caniço, suite à une charge policière en marge de la fête de la musique.

En 2015, déjà, après l’attentat à Charlie Hebdo, l’artiste avait pris la plume pour représenter un poing ensanglanté serrant un crayon. C'était un an avant de s'installer à Nantes. A l'époque, il hésitait encore avec Bruxelles. « Deux villes de la BD, explique-t-il.

L’info indépendante a une valeur

Les journalistes de Mediacités proposent chaque jour des enquêtes et analyses locales exclusives. Sans pub, seuls les abonnements financent notre travail. Aidez nous à renforcer notre indépendance.

Profitez de 24h d'accès gratuit pour lire cet article et tous les autres !

  • Lisez chaque semaine nos nouvelles enquêtes
  • Participez à nos investigations
  • Sans engagement. 60€/an ou 7€/mois