Management « toxique » à Audencia : une vingtaine de nouveaux témoignages accablent la direction de l’école

Les révélations de Mediacités sur le management « brutal » et « sexiste » régnant à Audencia ont eu des effets importants au sein de l'école de commerce nantaise. Vingt-trois salariés - en plus des 19 premiers - nous ont contactés pour témoigner à leur tour. À la veille d’un conseil d’administration, la direction tente désespérément d’étouffer l’incendie.

Le siège et campus principal d’Audencia qui jouxte l’Université de Nantes (c) Thibault Dumas (5)
La direction de l’école de management de Nantes est mise en cause par les révélation de Mediacités sur son management « toxique » et « sexiste». / Photo : Thibault Dumas

La libération de la parole chez les salariés, les atermoiements du côté de la direction... La publication début septembre de l’enquête de Mediacités consacrée à Audencia, a suscité un émoi considérable au sein de l’école de commerce. Et même au-delà, dans tout l’enseignement supérieur nantais et hexagonal. « Ça effraie et en même temps ça fait du bien que ça sorte. Ces graves dysfonctionnements sont à l’exact opposé des valeurs affichées par l’école, comme la RSE [Responsabilité sociale et environnementale], etc. Il faut les faire connaître à l’extérieur pour que ça change », synthétise une salariée qui a joint Mediacités, suite à la parution de notre enquête.

Comme elle, ils sont 23 - travaillant ou ayant travaillé au sein de l’établissement - à nous avoir contactés ces quinze derniers jours pour ajouter leurs témoignages aux 19 que nous avions recueillis précédemment. Ils viennent de tous campus (Audencia en compte trois rien qu’à Nantes), de tous niveaux hiérarchiques, de toutes fonctions (administratifs ou enseignants-chercheurs), avec une ancienneté variant de un an à plusieurs décennies. Des femmes, principalement, comme pour les premiers témoignages.

Découvrez Mediacités gratuitement pendant 48h

A l’occasion de la journée de la presse indépendante, profitez de ce week-end portes ouvertes pour lire cet article et tous les autres :

  • Accédez aux 4 éditions de Mediacités gratuitement (Lille, Lyon, Nantes et Toulouse) pendant 48 heures
  • Découvrez un média 100% indépendant et sans aucune publicité

En renseignant votre adresse e-mail, vous acceptez nos conditions générales d’utilisation.
Mediacités s’engage à ne pas céder votre adresse e-mail à des tiers.


Publié le

Modifié le

Temps de lecture : 11 minutes

Par Thibault Dumas