Cette fois-ci, elle n'a rien vu venir. Ou presque. A trois jours du second tour des élections législatives, Corinne Vignon, candidate de La République en Marche ! sur la troisième circonscription de la Haute-Garonne, est visée par une enquête du SRPJ de Toulouse pour
« travail dissimulé, infraction susceptible d'avoir été commise entre 2012 et 2014 dans le cadre de l’exercice d’une activité dissimulée d’astrologie »
. Une enquête préliminaire ordonnée par le procureur de la République de Toulouse, à la suite d’une saisine de la direction départementale des finances publiques, sur le fondement de l’article 40 du code de procédure pénale.

https://twitter.com/France3MidiPy/status/875303907177545729

La candidate est arrivée largement en tête lors du premier tour, avec 39,61 % des suffrages face à Laurence Arribagé (22,27 %), qui porte les couleurs des Républicains, également adjointe au maire de Toulouse et patronne de LR dans le département. Corinne Vignon, selon ce signalement de l'administration fiscale, aurait facturé des consultations d'astrologie au tarif de 90 euros, payables par chèque, entre 2012 et 2014, alors qu'elle était à cette époque salariée d'une entreprise de l'immobilier ACM2I, avant d'être licenciée dans des circonstances troubles en juin 2013. Depuis une semaine, l'« affaire » circulait dans les rédactions à la suite de l'insistance de plusieurs personnes, dont l'une se présentant comme membre d . . .

Plus que jamais, votre ville a besoin d'un média indépendant.

Abonnez-vous dès 5€ par mois

ou lisez nos derniers articles librement pendant 24h