Cinéma Ecran 7 : les fâcheux oublis de la nouvelle convention

Alors que l'avenir de l'association Ecran 7 au sein du cinéma de Plaisance-du-Touch semble scellé, de nombreux éléments posent question dans la nouvelle convention d'occupation du lieu. A commencer par le montant de la redevance, qui a mystérieusement disparu. Explications.

plan large – ecran 7 P1000835
Le cinéma Ecran 7 de Plaisance-duTouch, au coeur de la polémique (Photo: Grégoire Souchay)

Depuis le 28 avril, tout va de mal en pis pour l’association Ecran 7, exploitant historique du cinéma de Plaisance‐du‐Touch, à l’ouest de Toulouse. Ce jour‐là, le maire de la ville décide de remettre en cause l’occupation gratuite des locaux par l’association. Le 1er juin, un appel à concurrence pour l’occupation du cinéma est donc lancé en conseil municipal, incluant cette fois une contrepartie financière. Surprise : une nouvelle association, inconnue jusque‐là, est sur les rangs : Ciné Arts Plaisance (CAP). C’est leur projet qui est sélectionné par une commission d’élus, notamment grâce à une proposition de redevance plus intéressante pour la mairie, avec une part fixe à  40 000 € et une part variable de 1% du chiffre d’affaires annuel jusqu’à 800 000 € et 2% du chiffre d’affaires au‐delà.

Le 29 juin, le conseil municipal entérine ce choix et autorise le maire à signer une nouvelle convention d’occupation avec l’association CAP, chose faite le 5 juillet dernier. Attaqué en justice par Ecran 7, le texte est finalement validé par le tribunal administratif le 23 août dernier.

Pas de nom, pas de chiffre

Fin de l’histoire ? Pas tout à fait. Car, à la lecture de cette nouvelle convention, plusieurs problèmes surgissent. D’abord, contrairement aux usages, aucun nom n’est cité pour désigner l’association Ciné Arts …

Nous vous offrons l’accès à cet article

Profitez de deux jours pour lire cet article et parcourir tous nos autres contenus :

En renseignant votre adresse e‑mail, vous acceptez nos conditions générales d’utilisation.
Mediacités s’engage à ne pas céder votre adresse e‑mail à des tiers. En cas d’échec, écrivez à contact@mediacites.fr
  • J’accède aux 4 éditions de Mediacités (Lille, Lyon, Nantes et Toulouse)
  • Je découvre un média 100 % indépendant, avec 0 % de publicité

Notre survie dépendra de vous

Un journal local, sans pub, qui enquête chaque semaine sur les pouvoirs locaux en toute indépendance. Voilà ce que propose Mediacités. Voilà ce que vous pouvez sauver en prenant ce [contre] pouvoir. Abonnez‐vous aujourd’hui, et faites la différence. 

Notre survie dépend de vous

Un journal local, sans pub, qui enquête chaque semaine sur les pouvoirs locaux en toute indépendance. Voilà ce que propose Mediacités. Voilà ce que vous pouvez sauver en prenant ce [contre] pouvoir. Abonnez‐vous aujourd’hui, et faites la différence.
Je m’abonne

  • J’accède aux 4 éditions de Mediacités (Lille, Lyon, Nantes et Toulouse)
  • Je soutiens un média 100 % indépendant, avec 0 % de publicité
  • J’empêche les pouvoirs locaux de gouverner en rond
  • Je peux résilier mon abonnement à tout moment et facilement

Publié le

Modifié le

Temps de lecture : 4 minutes

Favorite

Par Grégoire Souchay