Les plongées dans les comptes de campagne sont souvent instructives. Celle que Mediacités a mené dans ceux de Monique Iborra pour les législatives de 2012 mérite qu'on s'y arrête. La députée de Haute-Garonne (ex-PS, désormais chez La République en Marche et vice-présidente de la commission des affaires sociales) a dépensé un total de 50 527 € TTC. Surprise : en épluchant les comptes dans le détail, on trouve 13 factures réglées à Com La Boite, l'entreprise de communication dirigée par sa fille Sophie Iborra, pour un montant de 27 688,13 € TTC. Soit 55 % du total des dépenses. Rappelons au passage que l'Etat a remboursé 35 348 € à Monique Iborra, ce qui correspond à 47,5% du plafond des dépenses autorisés dans sa circonscription...

Les factures, auxquelles Mediacités a eu accès via la Commission nationale des comptes de campagne et des financements politiques (CNCCFP), ont été émises entre le 9 février et le 15 juin 2012. Elles portent notamment sur la conception, création et réalisation du site Internet de campagne moniqueiborra2012.fr (7 774 €) ; une prise de vues avec un photographe professionnel (1 194 €) ; des honoraires pour la conception et la réalisation des outils de communication de campagne de Monique Iborra (4 382 €) ; l'habillage de la permanence parlementaire (1 427,31 €) ; ou encore 9 factures d'impression de tracts ou d'affiches.

En juin 2012, Monique Iborra a été élue sous l'étiquette PS avec

Il vous reste 76% de cet article à découvrir !
Ça tombe bien, nous vous offrons un accès libre pendant 24h
Nous vous enverrons nos dernières enquêtes et des offres d'abonnement.
Ou bien apprenez-en plus sur Mediacités...
Si vous êtes déjà abonné, connectez-vous.

Mediacités c'est :

  • Un site 100% indépendant (seuls nos lecteurs nous font vivre)
  • Chaque semaine de nouvelles enquêtes (et plus de 1 000 déjà publiées)
  • Des newsletters sur les municipales (Lille, Lyon, Nantes, Toulouse)
  • La participation aux enquêtes (idées de sujets, documents confidentiels, événements)
  • Le moyen de faire vivre une information libre et sans publicité
La curiosité est un beau défaut,
vous aussi, adoptez Mediacités !