Quand la production aéronautique échappe au Sud-Ouest

La filière aéronautique ne se porte pas si bien qu’on ne le croit dans le Sud-Ouest. Pour réduire le coût de la main d'oeuvre, les sous-traitants d’Airbus délocalisent de plus en plus leur activité. Entre 2013 et 2016, la part de la production réalisée à l’étranger est ainsi passée de 26 à 39%, selon les chiffres obtenus par Mediacités.

Airbus_A320neo_first_takeoff_at_Toulouse_Blagnac_Airport_01 par Don-vip
Premier décollage de l’A320neo d’Airbus, à Blagnac en 2014 (Photo: Don-vip / Wikimedia Commons).

Bulgarie, République tchèque, Tunisie, Maroc, Mexique... Près des deux-tiers des salariés de Latécoère, société dont le siège social est à Toulouse comptant parmi les sous-traitants d’Airbus, travaillent à l’étranger ! En 2017, l’équipementier aéronautique employait 4451 salariés dans dix pays : 2884 à l’étranger et 1567 en France… Par rapport à 2015, l'entreprise compte 421 salariés de plus à l’étranger et 127 de moins dans l’Hexagone. « Depuis 2010, on observe une accélération des délocalisations. Dans le même temps, un plan social enclenché en 2016 a détruit 200 emplois qui ne sont pas entièrement compensés par l’ouverture de la nouvelle usine de Montredon », déplore Florent Coste, délégué syndical CGT chez Latécoère. « Les carnets de commande sont toujours remplis, alors l’emploi du secteur continue de progresser dans la région [+2,6% de créations d’emploi en 2016 par rapport à 2015, NDLR] mais ce sont les pays du Maghreb et d’Europe de l’Est qui profitent le plus de cette dynamique », remarque un expert d’un cabinet de conseil de la Ville rose. 

L’étude annuelle de l’Insee sur l'aéronautique et spatiale, publiée en mars, met l’accent sur le fait que la filière représente « un emploi industriel sur cinq » dans le Grand Sud-Ouest. Cela éclipserait presque le chiffre le plus pertinent de l'enquête : 39% de l’activité des sous-traitants de l’aéronautique d’Occitanie et de Nouvelle-Aquitaine est effectuée à l’étranger

Il s'agit des sous-traitants de l'aéronautique dans . . .

Découvrez Mediacités gratuitement pendant 48h

Profitez de deux jours pour lire cet article et parcourir tous nos autres contenus :

En renseignant votre adresse e-mail, vous acceptez nos conditions générales d’utilisation.
Mediacités s’engage à ne pas céder votre adresse e-mail à des tiers. En cas d'échec, écrivez à contact@mediacites.fr

  • Accédez aux 4 éditions de Mediacités gratuitement (Lille, Lyon, Nantes et Toulouse) pendant 48 heures
  • Découvrez un média 100% indépendant et sans aucune publicité

Notre survie dépend de vous

Un journalisme local indépendant, sans publicité, avec chaque semaine des enquêtes introuvables ailleurs : voilà ce que vous propose Mediacités. En vous abonnant aujourd’hui, vous pouvez faire la différence.
Je m’abonne

  • Accès aux 4 éditions de Mediacités (Lille, Lyon, Nantes et Toulouse)
  • 100 % indépendant, avec 0 % de publicité
  • Résiliation facile à tout moment

Publié le

Modifié le

Temps de lecture : 6 minutes

Par Rozenn Le Saint