Parfum de conflit d’intérêts chez un journaliste de France 3 Midi-Pyrénées

Militant politique de droite, ami de trente ans du maire Jean-Luc Moudenc, mais aussi chargé de mission pour le musée L’Envol des Pionniers, Thierry Sentous, journaliste à France 3 Midi-Pyrénées, mélange les genres. Sans trop se poser de questions.

Thierry Sentous.France3
Le journaliste Thierry Sentous (à gauche) interviewé comme chargé de mission Envol des Pionniers une demi-heure après la diffusion de l’un de ses reportages sur les pionniers de l’aérospatiale. Capture d’écran France 3 Midi Pyrénées.

Le diable se cache toujours dans les détails. Le 22 décembre 2018, à l’occasion de l’ouverture du musée L’Envol des pionniers, France-3 Midi-Pyrénées consacre un direct de 52 minutes à l’aventure de l’aéropostale toulousaine et à ses grandes figures : Saint-Exupéry, Mermoz... Les téléspectateurs les plus attentifs ont pu remarquer que le journaliste Thierry Sentous, grand spécialiste de l’aéronautique de la chaîne publique, réalise un reportage en début d’émission avant de réapparaître une demi-heure plus tard à l’antenne mais, cette fois, comme « Chargé de mission bénévole Piste des Géants – Projet mémoriel Montaudran ». Quinze jours auparavant, Thierry Sentous était déjà interviewé sur la chaîne qui l’emploie en tant qu’« Expert aéronautique au cabinet du maire de Toulouse ». C’était déjà à propos de L’Envol des Pionniers…

https://www.youtube.com/watch?v=fXL00b74Rv8&feature=youtu.be 

S’agirait-il d’une erreur de casting ? Pas du tout ! Selon le dossier de presse de la collectivité d’avril 2016, « Thierry Sentous a été mandaté par Toulouse Métropole » afin « d’animer bénévolement [le] comité de pilotage » de ce qui n’était alors qu’un projet de musée, dans lequel plus de 10 millions d’euros ont été injectés. Dans ce comité de pilotage, on retrouve Francis Grass, président de la commission culture de Toulouse Métropole, mais aussi Jean-Luc Moudenc, maire et président de Toulouse M . . .

Notre survie dépend de vous

Un journalisme local indépendant, sans publicité, avec chaque semaine des enquêtes introuvables ailleurs : voilà ce que vous propose Mediacités. Aujourd’hui, plus de 5 300 abonnés soutiennent notre travail. Mais ce n’est pas suffisant : nous recherchons 2 000 abonnés d’ici la fin 2022 pour continuer à enquêter. En vous abonnant aujourd’hui, dès 3 euros par mois, vous pouvez faire la différence.
Je m’abonne

  • Accès aux 4 éditions de Mediacités (Lille, Lyon, Nantes et Toulouse)
  • 100 % indépendant, avec 0 % de publicité
  • Résiliation facile à tout moment

Publié le

Modifié le

Temps de lecture : 4 minutes

Par Eric Dourel