Pourquoi Toulouse est l’un des bastions des gilets jaunes

En douze semaines de mobilisation, Toulouse s’est affirmée comme l’une des places fortes du mouvement des « gilets jaunes ». Une particularité qui s’explique par le terreau frondeur historique de la Ville rose qui attire une colère populaire venue de toute la région, comme l’explique cet article de Mediapart.

Manif_gilets_jaunes_Toulouse
“Piquenique” des “Gilets-Jaunes”, place du Capitole, le 12 Janv. 2019. CC/jlsfly@free.fr

En douze semaines de mobilisation, Toulouse s’est affirmée comme l’une des places fortes du mouvement des « gilets jaunes ». Une particularité qui s’explique par le terreau frondeur historique de la Ville rose qui attire une colère populaire venue de toute la région, comme l’explique cet article de Mediapart que nous reproduisons . . .

Découvrez Mediacités gratuitement pendant 48h

Profitez de deux jours pour lire cet article et parcourir tous nos autres contenus :

En renseignant votre adresse e-mail, vous acceptez nos conditions générales d’utilisation.
Mediacités s’engage à ne pas céder votre adresse e-mail à des tiers. En cas d'échec, écrivez à contact@mediacites.fr

  • Accédez aux 4 éditions de Mediacités gratuitement (Lille, Lyon, Nantes et Toulouse) pendant 48 heures
  • Découvrez un média 100% indépendant et sans aucune publicité

Notre survie dépend de vous

Un journalisme local indépendant, sans publicité, avec chaque semaine des enquêtes introuvables ailleurs : voilà ce que vous propose Mediacités. En vous abonnant aujourd’hui, vous pouvez faire la différence.
Je m’abonne

  • Accès aux 4 éditions de Mediacités (Lille, Lyon, Nantes et Toulouse)
  • 100 % indépendant, avec 0 % de publicité
  • Résiliation facile à tout moment

Publié le

Modifié le

Temps de lecture : 8 minutes

Par Emmanuel Riondé (pour Mediapart)