C'est de bonne guerre : plus les échéances électorales se rapprochent, plus les forces en présence se ré-intéressent aux « vieux dossiers ». Pour s'assurer qu'ils sont bien calés au fond des tiroirs. Ou pour les en extraire opportunément et les dépoussiérer... Le 15 mai dernier, l'association Regard citoyen, qui regroupe l'opposition municipale de la petite ville de Saint-Jory, la plus au nord des 37 communes de la métropole toulousaine, a adressé un courrier au procureur de Toulouse pour s'enquérir du devenir d'une enquête ouverte en 2016 concernant « le montage établi par le Maire consistant à négocier avec les promoteurs des subventions de plusieurs milliers d'euros à certaines associations de la commune ». De quoi susciter l'intérêt quand on sait que Thierry Fourcassier, 51 ans, maire (LR) de Saint-Jory depuis 2014, est également président de la commission urbanisme et projets urbains de Toulouse métropole. 

Plus que jamais, votre ville a besoin d'un média indépendant.

Abonnez-vous dès 5€ par mois

ou lisez nos derniers articles librement pendant 24h