La plainte pour « complicité de crimes contre l’humanité » qui plane sur le grand argentier de la TSE

Michel Pébereau, président de la fondation Jean-Jacques Laffont - Toulouse School of Economics, pourrait être prochainement inquiété par une plainte déposée contre BNP-Paribas pour son soutien au régime de l'ancien dictateur soudanais. Une procédure gênante pour la TSE, qui tente de minimiser le rôle de l'éminent banquier dans son organisation

TSE1BQ
TSE, l’école d’économie de Toulouse. / © Gael Cérez

L'affaire a fait les gros titres de la presse nationale il y a un an, mais ses implications locales sont restées méconnues à Toulouse jusqu'alors. En septembre 2019, neuf Soudanais et des ONG ont porté plainte pour « complicité de crimes contre l’humanité, d’actes de torture et de génocide au Soudan » et « crimes financiers » contre le groupe BNP-Paribas et sa filiale suisse. À l'époque, son dirigeant s'appelle Michel Pébereau. Il dirige aujourd'hui la fondation Jean-Jacques Laffont - TSE, dont il a pris la présidence du conseil d'administration en décembre 2018, à la suite de l'économiste Jean Tirole.        

Cette structure publique-privée apporte d’importants financements à la Toulouse School of Economics (TSE) depuis 2008 (voir l’encadré ci-dessous). « En plus de superviser administrativement les opérations quotidiennes, il (Michel Pébereau, NDLR) apportera son aide à la planification de l'organisation future de la Fondation et de ses différentes activités. Michel Pébereau a suivi le projet TSE de très près depuis sa création en 2007 et apporte son extraordinaire expérience . . .

Notre survie dépend de vous

Un journalisme local indépendant, sans publicité, avec chaque semaine des enquêtes introuvables ailleurs : voilà ce que vous propose Mediacités. Aujourd’hui, plus de 5 300 abonnés soutiennent notre travail. Mais ce n’est pas suffisant : nous recherchons 2 000 abonnés d’ici la fin 2022 pour continuer à enquêter. En vous abonnant aujourd’hui, dès 3 euros par mois, vous pouvez faire la différence.
Je m’abonne

  • Accès aux 4 éditions de Mediacités (Lille, Lyon, Nantes et Toulouse)
  • 100 % indépendant, avec 0 % de publicité
  • Résiliation facile à tout moment

Publié le

Modifié le

Temps de lecture : 5 minutes

Par Frédéric Dessort