L’association Soliha Haute-Garonne ne se retrouvera pas à la rue, mais elle paye cher sa gourmandise immobilière. Pour avoir maintenu un développement immobilier dispendieux malgré des alertes, l’association fait le grand plongeon sur son exercice 2019. Les comptes, consultés par Mediacités, affichent un déficit d’exploitation de 953 576 euros pour un exercice clôturé à moins 316 000 euros.

Envie de lire la suite ?

Profitez de 24h d'accès gratuit pour lire cet article et tous les autres !

C'est parti !