AZF, vingt ans après : des Toulousains encore assourdis par le choc

AZF 20 ANS-19
Des sinistrés manifestent à Toulouse, plusieurs années après la catastrophe. / © Frédéric Scheiber – AZF, après le 21 septembre 2001.

Publié le

Modifié le

Temps de lecture : 5 minutes

Par Caroline Carissoni

Deux décennies après l’explosion d’AZF, son écho affecte encore des milliers de Toulousains souffrant de surdité ou de troubles de l’audition. Près d’un quart des 17 000 victimes prises en charge par la CPAM l’ont été pour trouble auditif, sans compter les cas non répertoriés, et l’absence de suivi statistique sur le très long terme, en particulier chez les enfants.

Notre survie dépend de vous

Un journalisme local indépendant, sans publicité, avec chaque semaine des enquêtes introuvables ailleurs : voilà ce que vous propose Mediacités. Aujourd’hui, plus de 5 300 abonnés soutiennent notre travail. Mais ce n’est pas suffisant : nous recherchons 2 000 abonnés d’ici la fin 2022 pour continuer à enquêter. En vous abonnant aujourd’hui, dès 3 euros par mois, vous pouvez faire la différence.
Je m’abonne

  • Accès aux 4 éditions de Mediacités (Lille, Lyon, Nantes et Toulouse)
  • 100 % indépendant, avec 0 % de publicité
  • Résiliation facile à tout moment