Son accession à la présidence d’une région de quatre millions d’habitants, le Nord-Pas-de-Calais, aura surpris toute la classe politique, de gauche comme de droite. C’était, en 1992, le tout premier mandat de cette enseignante et militante écologiste, sur une terre socialiste où les relations avec les caciques du PS n’auront jamais été faciles. Une histoire que Marie-Christine Blandin, sénatrice écologiste du Nord de 2001 à 2017, retrace dans un ouvrage très personnel, La Restitution (Editions La Nage de l’Ours, 448 pages, 23 €).

L’info indépendante a une valeur

Les journalistes de Mediacités proposent chaque jour des enquêtes et analyses locales exclusives. Sans pub, seuls les abonnements financent notre travail. Aidez nous à renforcer notre indépendance.

Profitez de 24h d'accès gratuit pour lire cet article et tous les autres !

  • Lisez chaque semaine nos nouvelles enquêtes
  • Participez à nos investigations
  • Sans engagement. 60€/an ou 7€/mois