Dans une autre vie, Charline Delporte tenait une fromagerie dans le Vieux-Lille. À la fin des années 80, la trajectoire de sa vie est soudain modifiée lorsqu’avec son mari René elle se lance dans une lutte acharnée pour sortir leur fille aînée de l’emprise des Témoins de Jéhovah. Pour aider, il faut comprendre : le couple lit tout ce qu’il peut sur le sujet et se rapproche de l’antenne nordiste de l’association pour la défense des familles et de l’individu victimes de sectes (ADFI). Dix-huit longues années s’écouleront avant que leur fille soit enfin libérée.

Dans l’intervalle, Charline Delporte s’est prise de passion pour le sujet, sur lequel elle publie deux livres (Gourous, rendez-lui sa liberté - témoignage sur les sectes, Édition n°1, 1996 ; Témoins de Jéhovah : Les victimes parlent, Éditions Fayard, 1998). La Roubaisienne sera amenée à diriger l’ADFI Nord pendant une vingtaine d’années, avant de fonder à Lille le Centre national d'accompagnement familial et de formation face à l'emprise sectaire (Caffes), fin 2014.

L’info indépendante a une valeur

Les journalistes de Mediacités proposent chaque jour des enquêtes et analyses locales exclusives. Sans pub, seuls les abonnements financent notre travail. Aidez nous à renforcer notre indépendance.

Profitez de 24h d'accès gratuit pour lire cet article et tous les autres !

  • Lisez chaque semaine nos nouvelles enquêtes
  • Participez à nos investigations
  • Sans engagement. 60€/an ou 7€/mois