Un mort et huit blessés par balle. Tel est le funeste bilan du mois d’avril à Nantes. La multiplication de ces règlements de comptes armés est-elle la conséquence de la guerre de territoires que se livrent les réseaux de trafiquants pour contrôler le marché local de la drogue ? S’agit-il plutôt de rivalités inter-quartiers ? Ou de simples représailles liées à des animosités personnelles ? Sans préjuger des enquêtes judiciaires en cours, les syndicats policiers nantais ont mis en avant les 45 fusillades comptabilisées en 2018 pour faire état d'une "mutation" de la délinquance et réclamer à l’Etat des renforts pérennes. Une revendication partagée par la classe politique locale.

https://twitter.com/RepubliqueEM44/status/1120978924438159360

L’utilisation devenue quasi-banale d’armes à feu, pour ne pas dire d’armes de guerre, dans plusieurs quartiers populaires de l’ouest nantais (Bellevue, Dervallières, Breil) a inspiré les candidats aux prochaines élections municipales. Les Républicains et La République en Marche préconisent tous deux le doublement des effectifs de police municipale, voire leur armement. Une évolution à laquelle la gauche au pouvoir à Nantes se refuse pour l’heure, préférant pointer la responsabilité du gouvernement dans le déploiement au ralenti de la « Police de sécurité du quotidien » (PSQ). Et la campagne ne fait que commencer...

https://twitter.com/LGarnier44/status/1120647470516703232

A Nantes comme dans toutes les métropoles françaises, le débat ira en s'intensifiant. Il est à craindre, à l'approche du scrutin municipal, que les candidats rivalisent d'imaginations et de propositions plus ou moins réalistes pour s'attirer les suffrages. Le sociologue Laurent Mucchielli

Directeur de recherche au CNRS, Laurent Mucchielli est un sociologue spécialiste des questions de délinquance, de police et de justice. Rattaché à l’université Aix-Marseille, il a une connaissance aiguë des enjeux locaux de sécurité pour avoir élaboré de nombreuses stratégies et évaluations auprès d’acteurs publics. De 2011 à 2015, lui et les chercheurs de l’«Observatoire régional de . . .

Il vous reste 80% de cet article à découvrir !
Nous vous offrons un accès de 24h pour découvrir nos articles les plus récents
Nous vous enverrons nos dernières enquêtes et des offres d'abonnement.
Ou bien apprenez-en plus sur Mediacités...
Si vous êtes déjà abonné, connectez-vous.

Mediacités c'est :

  • Un site 100% indépendant (seuls nos lecteurs nous font vivre)
  • Chaque semaine de nouvelles enquêtes (et plus de 1 000 déjà publiées)
  • Des newsletters sur les municipales (Lille, Lyon, Nantes, Toulouse)
  • La participation aux enquêtes (idées de sujets, documents confidentiels, événements)
  • Le moyen de faire vivre une information libre et sans publicité
La curiosité est un beau défaut,
vous aussi, adoptez Mediacités !