« Il faut mettre un frein aux monopoles mondiaux »

Sans remettre en cause la mondialisation, l'économiste Marie-Françoise Calmette estime qu'il faut la réguler pour pallier les défaillances de certains marchés pourtant essentiels à notre économie et notre sécurité sanitaire. Elle propose également d’établir une taxe carbone aux frontières.

MONDIALISATIONfond bleu (1)
Illustration Jean-Paul Van der Elst

Après l’économiste Gabriel Colletis, c’est au tour de Marie‐Françoise Calmette de livrer son analyse sur la crise économique causée par le coronavirus. Si elle ne se positionne pas comme une anti‐mondialiste, 

Nous vous offrons l’accès à cet article

Profitez de deux jours pour lire cet article et parcourir tous nos autres contenus :

En renseignant votre adresse e‑mail, vous acceptez nos conditions générales d’utilisation.
Mediacités s’engage à ne pas céder votre adresse e‑mail à des tiers. En cas d’échec, écrivez à contact@mediacites.fr
  • J’accède aux 4 éditions de Mediacités (Lille, Lyon, Nantes et Toulouse)
  • Je découvre un média 100 % indépendant, avec 0 % de publicité

Notre survie dépendra de vous

Un journal local, sans pub, qui enquête chaque semaine sur les pouvoirs locaux en toute indépendance. Voilà ce que propose Mediacités. Voilà ce que vous pouvez sauver en prenant ce [contre] pouvoir. Abonnez‐vous aujourd’hui, et faites la différence. 

Notre survie dépend de vous

Un journal local, sans pub, qui enquête chaque semaine sur les pouvoirs locaux en toute indépendance. Voilà ce que propose Mediacités. Voilà ce que vous pouvez sauver en prenant ce [contre] pouvoir. Abonnez‐vous aujourd’hui, et faites la différence.
Je m’abonne

  • J’accède aux 4 éditions de Mediacités (Lille, Lyon, Nantes et Toulouse)
  • Je soutiens un média 100 % indépendant, avec 0 % de publicité
  • J’empêche les pouvoirs locaux de gouverner en rond
  • Je peux résilier mon abonnement à tout moment et facilement

Publié le

Modifié le

Temps de lecture : 6 minutes

Favorite

Propos recueillis par Armelle Parion